C'est un défi année après année de réunir les sommes consacrées aux ensemencements dans les rivières Magog et Saint-François. Les dirigeants de la Fête de la pêche à Sherbrooke souhaitent créer un fonds dédié pour pérenniser ces efforts.

Un fonds pour les ensemencements

C'est bizarre de parler de pêche et d'ensemencements avec une pelle à la main et dans le bruit des souffleuses. Pourtant, « l'été des pêcheurs » débutera dans à peine six semaines.
Les premières lignes mises à l'eau sont celles du financement. Pour toutes sortes de raisons, la pêche n'est pas toujours miraculeuse !
C'est de meilleur augure cette année puisque les sommes consacrées aux ensemencements de salmonidés dans les rivières Magog et Saint- François pourraient rebondir.
Cette cagnotte a reculé de 30 pour cent l'an dernier en passant de 21 600 $ à 15 000 $. La cible de 30 000 $ en 2014 est en voie d'être atteinte.
« Nous aimerions pouvoir stabiliser ce financement avec la création d'un fonds qui serait dédié aux ensemencements », précise le président du comité de la Fête de la pêche de Sherbrooke, Armand Paré.
Une initiative que porte Louis Côté, un professeur de l'Université de Sherbrooke, amateur de pêche et de chasse, ayant accepté d'épauler le comité de la Fête de la pêche à titre d'ambassadeur.
« Solliciter les gens et leur demander de renouveler leur engagement année et après année pour la mise à l'eau de 15000 truites, c'est du concret. C'est un geste posé en pensant à nos petitsenfants. Il faut que cela se fasse chaque année, indépendamment de la santé financière de l'événement qu'est la Fête de la pêche », répand M. Côté.
Le comité de la Fête de la pêche a dégagé 2000 $ cette année pour les ensemencements. À sa contribution s'ajoutent celles de la Ville de Sherbrooke (5000 $) et de deux organismes versant 1000 $ chacun (l'Association de la rivière Magog Inc. ainsi que le Regroupement des pêcheurs à la mouche de Sherbrooke). Québec doublera les 9000 $ investis par la région.
« En maximisant cet effet de levier avec un fonds dédié, nos efforts seraient pérennisés. L'héritage serait significatif et durable », soutient M. Côté.
Le repas gastronomique, au cours duquel sont servis différents plats de poisson, est actuellement la principale source de financement du comité de la Fête de la pêche de Sherbrooke.
« Notre souper du 12 avril s'annonce aussi réussi que celui de l'an dernier. Nous attendons autour de 400 convives. Sauf que nos revenus plafonnent. L'avantage du fonds d'ensemencement serait de remplir cette mission tout en essayant, parallèlement, de se constituer des provisions afin de faire grandir la Fête de la pêche », expose le président de l'événement.
Pour contribuer ou pour des informations à propos du souper gastronomique: info@ fetedelapeche.org ou 819-437- 4097.
Tout est en place
Le Méga salon camping, chasse et pêche ouvrira ses portes ce midi comme prévu au Centre de foires de Sherbrooke.
« Pour devancer la tempête, les dirigeants du Centre de foires ont permis aux exposants d'arriver une journée plus tôt. Cela a facilité les choses. Tout est en place et la clientèle sera servie à souhait encore cette année », indique le promoteur Gaétan Mondou. On trouve l'horaire des quatre jours d'activités au www. pourvoirie.net .