Le Phœnix aura ses deux premiers rendez-vous avec les Voltigeurs en fin de semaine. Les deux équipes s’affronteront une première fois vendredi au Palais des sports de Sherbrooke avant de se retrouver samedi à Drummondville.

Un défi de taille pour le Phœnix

S’il revient enchanté de son court périple à Chicoutimi et Baie-Comeau avec une plus que satisfaisante récolte de trois points sur quatre, le Phœnix de Sherbrooke devra revenir rapidement sur terre pour ses deux prochains matchs.

Les Sherbrookois auront les surprenants Voltigeurs de Drummondville dans les pattes vendredi soir à Sherbrooke et samedi à Drummondville.

La jeune équipe dirigée par Dominic Ducharme représente l’une des surprises en ce début de saison dans la LHJMQ. Positionnés au 10e rang du classement canadien, les Voltigeurs montrent une fiche de six victoires en sept matchs et, surtout, l’une des meilleures offensives au Québec avec 36 buts marqués en seulement sept rencontres.

Il s’agit donc d’un premier affrontement significatif contre un adversaire direct de la même division, disputé dans le cadre du week-end des rivalités dans la LHJMQ.

Mais avant de penser à ses adversaires, l’entraîneur-chef Stéphane Julien tenait à savourer le bon travail de ses troupes, cette semaine.

« Ce fut un beau voyage! On a livré deux bons matchs, précédé de bonnes préparations. On a dominé les deux matchs et (Evan) Fitzpatrick, a très bien fait. Le contexte était parfait pour lui; deux matchs sur la route, pour se remettre en confiance. Il a de bons entraînements, il est plein de talent. Ne lui reste qu’à tout mettre ça en match. Et il l’a fait. Il sera d’office vendredi », a indiqué Stéphane Julien.

Une bonne dose de confiance non seulement pour le gardien, mais aussi pour toute l’équipe.

Le Phœnix joue maintenant pour 0,500, avec une fiche de 3-3-1-2 pour neuf points en autant de matchs. Il est installé au 11e rang du classement cumulatif, et au troisième échelon de sa division, à trois points du sommet, occupé par Drummond, qui a deux matchs en main.

« Drummond compétitionne très bien. Ils lancent beaucoup de rondelles au filet et leurs jeunes joueurs travaillent très bien. Ils ont un bon gardien et un super entraîneur. »

« Je m’attends à deux matchs physiques, il faudra être prêts et démontrer du caractère et de l’émotion. Tout en étant disciplinés et en respectant le système. »

Déjà, en ce début de saison, Drummondville a trois joueurs qui ont franchi la dizaine de points : Yvan Mongo (13 points), Morgan Adams-Moisan (10 points) et Pavel Koltygin (10 points).

« L’offensive est aussi l’une de nos forces. Les unités spéciales, surtout, nous ont donné du momentum lors des derniers matchs, avec un travail exemplaire. Il faut continuer sur la même voie », a dit Julien.

« On n’a pas joué beaucoup de matchs contre des adversaires directs de division, alors les points sont d’autant plus importants. On vise une récolte de trois points sur quatre. »

Les attaquants Evan MacKinnon et Nicolas Roy rateront le match de vendredi. Ils seront remplacés par Simon Lefebvre et Kolby Johnson. Ce dernier n’a pas joué lors des deux dernières parties.