Samuel Poulin troquera sa lettre « A » sur son chandail pour un « C » mercredi en disputant sa première partie en tant que capitaine, contre les Voltigeurs de Drummondville.

Un défi de taille à Drummondville

Les Voltigeurs sont l’équipe à battre par les temps qui courent avec les Huskies de Rouyn-Noranda et l’Océanic de Rimouski. Et leur prochain adversaire, le Phœnix de Sherbrooke, arrivera aussi en confiance mercredi soir au Centre Marcel-Dionne. Le défi sera de taille pour les hommes de Stéphane Julien.

La fiche de huit victoires à ses dix dernières sorties a de quoi intimider les rivaux de la troupe drummondvilloise. Or, la bonne nouvelle est que le Phœnix n’a pas perdu à ses quatre dernières sorties.

L’entraîneur Stéphane Julien ne se met pas la tête dans le sable pour autant. Il sait très bien qu’il affrontera la deuxième meilleure équipe au classement général de la LHJMQ. 

« C’est une équipe qui fait peur grâce à ses quatre lignes remplies de talent et ses six défenseurs qui pourraient très bien évoluer sur notre première paire, sans rien enlever à nos défenseurs. Depuis les Fêtes, les Voltigeurs n’ont pas beaucoup perdu, comme les autres équipes de haut de classement », rappelle Julien. 

Le pilote sherbrookois admet qu’une victoire des siens constituerait un message fort. 

« Mais pour y parvenir, je devrai compter sur vingt joueurs qui seront à leur meilleur, comme lors de notre match contre le Drakkar de Baie-Comeau. Le facteur chance compte aussi. Et on doit miser sur un solide gardien, comme lors de la sortie de Dakota Lund-Cornish contre Baie-Comeau. Ce sera d’ailleurs lui qui sera devant le filet mercredi », poursuit l’entraîneur. 

Si ce match n’a aucune incidence sur le classement de la section Centrale ou de l’association Est, il revêt toutefois une importance considérable pour le classement général, même si ce dernier n’est pas pris en compte pour établir le tableau des séries lors des deux premières rondes. Les Oiseaux pourraient s’emparer du septième rang en dépassant les Islanders de Charlottetown. 

Notons que lors de la première ronde, le Phœnix pourrait affronter l’Armada de Blainville-Boisbriand, ou bien encore Val-d’Or ou Gatineau. S’il réussit à atteindre le deuxième tour, les Voltigeurs de Drummondville seraient un adversaire logique, tout comme les Huskies de Rouyn-Noranda, qui n’ont pas perdu à leurs 17 dernières rencontres.

Julien misera sur la même formation que lors du dernier match du week-end, face à l’Armada. Jacob Rabouin, Vincent Anctil et Jérémy Rainville seront laissés de côté. Il s’agira d’ailleurs de la première partie de Samuel Poulin en tant que capitaine du Phœnix.

Reste à savoir maintenant si la tempête annoncée nuira aux activités de la LHJMQ. 

« On se trouve à 50 minutes de Drummondville, la partie devrait avoir lieu », croit l’entraîneur sherbrookois.