Benny Parenteau a remporté la médaille d'argent lors la Coupe du monde de tir à l'arc.

Un Danvillois décroche l'argent à la Coupe du monde de tir à l'arc

À sa première participation à une Coupe du monde de tir à l'arc à l'âge de 54 ans, Benny Parenteau, de Danville, a remporté avec ses deux coéquipiers de Winnipeg et Toronto une médaille d'argent à Santo-Domingo, en République Dominicaine, terminant tout juste derrière l'équipe étatsunienne. Il s'agissait de la première des quatre compétitions de la Coupe du monde 2009.
Le membre du Club de tir à l'arc d'Asbestos, également affilié au Club Les Flèchivores de Sherbrooke, y est allé d'une performance remarquable durant cette compétition extérieure sur 70 mètres, s'avérant le plus précis de son équipe en finale avec 79 des 231 points du trio sur une possibilité de 240 points, soit 7 flèches en plein centre pour 70 points et une dernière tout près pour 9 autres points. L'équipe américaine a rapporté la médaille d'or avec 234 points, après une chaude lutte livrée par les Canadiens.
Benny Parenteau a également participé à une compétition individuelle, récoltant une 18ième position parmi les 54 archers dans la classe des arcs à poulies dans une épreuve ou il devait tirer 144 flèches. Le Danvillois poursuivait ainsi sur sa lancée, ayant remporté en 2008 une première place à l'Ontario Spring Classic, un événement majeur, en plus d'avoir cette même année obtenu deux records du monde dans la catégorie des 50 ans et plus, dont un à la distance de 90 mètres avec 119/120 flèches au centre des cibles, record qu'il partage avec quatre autres tireurs au Canada, toutes catégories confondues.
Parlant de sa passion, l'archer révèle que «ça prend une bonne attitude, très positive, pour être un bon tireur. Il faut avoir de la confiance en ses moyens, être capable d'être bien concentré sur tes fréquences de tirs. Il faut avoir les nerfs solides et se garder en bonne condition physique.»
Il avoue que les années lui ont permis de raffiner ses techniques, pratiquant ce sport depuis 27 ans avec énergie et ténacité.
Le sympathique athlète se dit très fier de sa médaille d'argent en Coupe du monde de tir à l'arc, mais pour lui, la pratique de son sport est avant tout une réelle passion. «Et malgré mes 54 ans, j'ai toujours le goût de me dépasser, de m'améliorer.»