Thomas Grégoire a paraphé un premier contrat professionnel avec le Barracuda de San Jose.

Un contrat pour Thomas Grégoire

Le défenseur du Phoenix de Sherbrooke Thomas Grégoire a signé une entente avec le Barracuda de San Jose, club-école des Sharks. Le contrat de trois ans dans la Ligue américaine de hockey uniquement a été approuvé vendredi par la LAH.

Le hockeyeur sherbrookois en a fait suffisamment pour impressionner l’organisation, qui avait à l’œil le défenseur de 19 ans. En raison de son âge, Grégoire sera encore admissible au prochain repêchage de la LNH puisque son contrat n’est valide que dans la LAH.

Or, si une équipe le sélectionne à l’encan, il ne pourra pas évoluer pour le club-école de cette formation puisque San Jose a déjà signé une entente avec lui. Une nouvelle façon de faire, semble-t-il.

« Je ne sais pas si je reviendrai avec le Phoenix. Peut-être, tout dépend du plan des dirigeants de San Jose. On verra au camp d’entraînement, mais ce que je comprends, c’est que San Jose aimerait me garder avec le Barracuda », explique Grégoire, bien heureux de signer un premier contrat professionnel.

Avec le Phœnix, Grégoire a connu deux saisons de plus de 60 points : 64 en 2016-2017 et 69 en 2017-2018. Ce qui lui a mérité tout récemment une participation à une partie de séries éliminatoires avec le Barracuda.

« Je crois que San Jose a aimé mon parcours chez les juniors. L’organisation apprécie mon style de jeu, a bien aimé mes deux dernières campagnes et elle avait même envoyé plus de personnel afin de suivre la série contre Rouyn-Noranda », précise Thomas Grégoire.

« Thomas ne pouvait pas signer de contrat de la Ligue nationale parce qu’il n’a jamais été repêché et il n’était pas agent libre à 19 ans », soutient son agent Philipe Bureau.

Chez le Phoenix, on se réjouit pour Thomas Grégoire.

« Je suis vraiment content pour lui, indique le directeur général Jocelyn Thibault. Ce serait un dur coup si notre équipe le perdait. Mais nous sommes très fiers de lui et aussi très fiers de développer des jeunes joueurs afin de les aider à atteindre les rangs supérieurs. C’est ça notre rôle, après tout. »