Les Harfangs de l’école secondaire du Triolet devraient disputer une saison régulière de sept matchs, avec un match hors-concours. Les détails de cette saison 2020 seront finalisés cette semaine.
Les Harfangs de l’école secondaire du Triolet devraient disputer une saison régulière de sept matchs, avec un match hors-concours. Les détails de cette saison 2020 seront finalisés cette semaine.

Un Bol d’or passablement différent au football juvénile

Sébastien Lajoie
Sébastien Lajoie
La Tribune
SHERBROOKE — Si le football scolaire a reçu le feu vert pour reprendre ses activités, vendredi dernier, les principaux paramètres de la saison 2020 demeurent encore à préciser. Ainsi, il n’y aurait probablement pas d’événement du Bol d’Or comme par le passé, mais simplement une finale entre les deux équipes qui termineraient aux premier et deuxième rangs du classement cumulatif. Du moins, en catégorie juvénile.

Plusieurs questions demeurent toutefois en suspend, comme le transport des équipes ou l’utilisation des vestiaires.

Mais dans le processus décisionnel, la possibilité d’offrir le plus de matchs possible aux jeunes sportifs a primé au-delà de la présentation de séries éliminatoires comme à l’habitude.

Des rencontres entre les principaux intervenants ont eu lieu la semaine dernière et le plan de match du retour au jeu est prêt depuis jeudi dernier. Ne manquait que le go du gouvernement. Ce qui a été fait vendredi dernier, pour un redémarrage des activités le 14 septembre après une pause de deux semaines.

En catégorie juvénile, les équipes des divisions 1 et 1B seront rassemblées pour ensuite être regroupées sous trois sections géographiques distinctes.

Un match hors-concours serait au menu, en plus d’une saison de sept matchs.

« Nous, on serait réunis avec le Collège Charles-Lemoyne, le Collège Notre-Dame et Jean-Eudes, donc quatre équipes de division 1. Les deux équipes de Trois-Rivières qui sont en division 1B, soit le Séminaire Saint-Joseph et les Estacades, nous rejoindraient. On jouerait un match contre tout le monde et ensuite il y aurait deux matchs aléatoires contre d’autres adversaires, à deux reprises. Le tout devrait être finalisé lors de la rencontre de ligue, mardi », a indiqué le responsable du programme Harfangs football à l’école secondaire du Triolet, Mathieu Lefaivre.

« On sera par contre en réaction selon ce qui va se produire. Le calendrier sera évolutif, ce sera difficile d’avoir un calendrier stable. On est un peu à la merci des régions, et des couleurs qui teintent chaque région, on n’a pas vraiment de contrôle là-dessus, outre que celui de sensibiliser nos jeunes. »

Chez les juvéniles, donc, les Harfangs devraient disputer un match hors-concours la semaine prochaine, avant de disputer une saison de sept matchs. Cette saison se terminera par une finale, mais toutes les équipes joueraient lors de cette dernière fin de semaine d’activité.

« Le but, c’est d’offrir le plus de matchs possible aux jeunes, et de laisser de côté un peu le volet compétitif », a confirmé Mathieu Lefaivre.

Ce dernier confirme avoir eu des discussions avec l’école secondaire de Saint-Stanislas, un programme de football qui évolue en division 1B du football juvénile RSEQ, pour la tenue d’un match hors-concours.

« Chaque institution et chaque centre de services scolaires seront responsables de l’application des règles sanitaires; on va avoir davantage de détails lundi. Mais c’est simple, on doit pouvoir offrir la distanciation dans les vestiaires, entre autres. Le seul bémol qui restait, c’était au niveau des douches, mais on est à regarder des façons pour désinfecter rapidement les douches pour que les athlètes y aient accès. Dans le vestiaire, on va appliquer la distanciation et le port du masque, on va se laver les mains à chaque pause qu’on a. On va faire le maximum pour que les jeunes puissent jouer le plus longtemps possible cet automne », a poursuivi Mathieu Lefaivre.

« Vendredi dernier, donc, c’était un bon pas en avant, mais il reste du travail, on a une grosse semaine devant nous. Pour le reste, on se croise les doigts. Dans notre école ça se passe bien, les premières journées ont été un peu plus difficiles, mais l’adaptation est faite. On s’attend que nos jeunes sportifs soient des leaders dans tout ça, c’est un peu leur sport qui peut être en danger si les mesures ne sont pas respectées. »

Pour les catégories benjamin et cadet, les différents programmes ont jusqu’au 17 septembre pour signifier leur intention, ou non, de participer à un calendrier d’activités pour l’automne.

Ces mêmes calendriers seront confectionnés dès le 18 septembre.