Le Mistral a poursuivi sur sa lancée grâce à un gain de 1-0 contre Lakeshore.

Un blanchissage avant le gros test

Une semaine avant le duel de titans entre le Mistral de Sherbrooke et la formation senior de Charlesbourg, les deux meneurs au classement dans leur division respective, le club de soccer senior AAA masculin de l’entraîneur Vincent Orsida s’est payé un blanchissage contre la formation de Lakeshore.

Grâce à un tir de pénalité réussi par Vincent Aubin à la suite d’une faute des visiteurs dans la surface de récupération lors d’une récupération haute, le Mistral a obtenu une cinquième victoire cette saison, portant ainsi sa fiche à 5-2-1.

Les Sherbrookois doivent d’ailleurs remercier leur gardien Julien Lefebvre, qui lui a réussi à bloquer un tir de pénalité avant la fin de la première demie. Un tournant dans cette partie présentée à Sherbrooke samedi soir.

« Lakeshore forme une bonne équipe et occupe le deuxième rang de son pool. Notre adversaire a bien rivalisé. Chaque match nous demande un grand effort et ce fut le cas une fois de plus ce week-end. Nous avions de nombreux absents et plusieurs ont pu en profiter pour briller », indique l’entraîneur Vincent Orsida.

Cette victoire arrive à point, puisque le défi sera encore plus grand la semaine prochaine, samedi à 18 h 30 sur le terrain Olympique 1.

« Ce qui est plaisant, c’est que plus de 200 amateurs étaient présents à notre dernière partie et il s’agissait d’une belle préparation pour la prochaine », note l’entraîneur.

Vincent Orsida

La fin pour Vincent Orsida

Les liens entre le Mistral de Sherbrooke et son directeur technique Vincent Orsida ont été rompus vendredi soir. Ou presque. Son contrat n’a pas été renouvelé, mais il demeure à la tête de l’équipe senior masculine du Mistral.

Un peu moins de trois ans après avoir accepté le poste, Vincent Orsida voit sa mission être interrompue. 

« J’avais une vision à long terme. Je suis déçu dans la mesure où j’avais un attachement profond face au club. Je travaillais dans une région que j’aime, mais ça fait partie du jeu. Je ne comprends pas tout, on verra ce qui se présentera, mais je n’ai pas de rancœur et je suis honoré d’être encore à la tête de mon équipe senior », a indiqué le principal intéressé à La Tribune.

Michel Couturier, directeur général du Mistral, prend la relève de façon intérimaire jusqu’à la fin de saison :

« Ce fut une décision difficile à prendre, mais le conseil d’administration estime que c’est nécessaire, explique-t-il par voie de communiqué. Vincent a un profil trop élitiste pour nous. Sur nos 3400 membres, seulement 400 s’entraînent deux fois ou plus par semaine. Le club n’est pas encore à l’heure de la Première ligue canadienne. Nous voulons stabiliser notre base amatrice avec un travail déjà en place. Alors pour le bien du Mistral et de Vincent, qui veut aller plus haut, nous avons décidé de nous séparer. » 

Vincent Orsida s’était effectivement chargé dernièrement de remplir le cahier des charges pour une entrée future en Première ligue canadienne. Un projet qui semble tomber à l’eau.

« J’ai toujours défendu ma vision de technicien de soccer. J’ai une culture européenne. Il est peut-être là, le décalage entre la direction et moi », poursuit Vincent Orsida. 

« Il est capable d’amener ses équipes à un très haut niveau de compétition, précise Michel Couturier. On est très satisfaits de son travail d’entraîneur et c’est pourquoi nous le laissons terminer le championnat avec le senior AAA masculin. »