Matthew Waite

Un autre Waite se démarque

Après Jimmy et Stéphane Waite, voici Matthew. Âgé de 14 ans, le jeune Sherbrookois caresse le même rêve que son père Jimmy : jouer chez les professionnels. Avant tout, le gardien des Harfangs bantam AAA de l'école secondaire du Triolet devra faire ses classes. Un parcours qu'il a d'ailleurs très bien amorcé.
Son père a porté l'uniforme des Blackhawks de Chicago, des Coyotes de Phoenix et des Sharks de San Jose. Son oncle a deux bagues de la coupe Stanley aux doigts, sur lesquelles se trouve le logo des Hawks. Aujourd'hui, Stéphane Waite a la chance de diriger les cerbères du Canadien de Montréal.
Il n'y a pas de doute : Matthew est bien entouré. Il a grandi dans le milieu et profite des bons conseils des membres de sa famille.
C'est en grandissant en Allemagne, là où Jimmy Waite a terminé sa carrière, que Matthew a entamé la sienne.
Dès l'âge de quatre ans, il a chaussé les patins. La saison suivante, il enfilait les grosses jambières.
« On disputait nos parties sur une demi-surface et les buts étaient plus petits, se souvient-il. Je revenais au Québec durant l'été pour jouer avec les Patriotes AAA et je participais à l'école de gardiens de but de mon oncle Stéphane. Et dès que mon père pouvait prendre part à nos entraînements en Allemagne, il en profitait. »
À l'âge de dix ans, la famille Waite a quitté l'Europe afin de revenir en région.
« Matthew partait de loin lorsqu'il est arrivé à Sherbrooke, avoue Jimmy. En Allemagne, le hockey n'est pas aussi développé qu'ici. En jouant sur une demi-glace et en évoluant devant de plus petits filets, il se trouvait loin derrière les autres lors des premiers mois. Mais il a vite creusé l'écart et il est devenu un excellent gardien maintenant! »
Après avoir joint une équipe de catégorie atome CC et pee-wee CC, il a été sélectionné chez une équipe élite en effectuant le saut vers le pee-wee AA. L'an dernier, il a évolué dans le bantam BB pour finalement garder le filet des Harfangs bantam AAA du Triolet cette année, avec qui il connaît beaucoup de succès.
Assez, du moins, pour être choisi parmi les membres de l'équipe du Québec U15.
« La fin de semaine dernière, j'ai participé à un tournoi contre des formations midget espoir avec Équipe Québec. Je me suis rapidement amélioré surtout grâce à l'aide de mon père. Il a rarement raté les parties de mes différentes équipes et avec Stéphane, il travaille beaucoup sur ma technique. »
Et comme si ce n'était pas suffisant, devinez quel joueur du Phoenix de Sherbrooke habite chez les Waite depuis le début de la saison? Le gardien Francis Desrosiers....
Un style semblable
Matthew est le premier à l'avouer. Son style se rapproche beaucoup de celui de son père Jimmy.
« À la fin de sa carrière, Jimmy utilisait beaucoup le style papillon. Pour moi, c'est un privilège de pouvoir compter sur Stéphane et lui. Depuis que Stéphane travaille avec Carey Price et Peter Budaj à Montréal, je le vois beaucoup plus souvent que lorsqu'il habitait Chicago. Et même si mon père travaille avec les gardiens des Saguenéens à Chicoutimi, il trouve le temps de m'aider beaucoup! »
« Il paraitrait en effet que Matthew et moi, on se ressemble beaucoup en tant que gardien. Certains y voient plusieurs similitudes », raconte le père du jeune gardien.
Pas de pression
Une chose est sûre : pour Jimmy Waite, pas question d'appliquer de la pression sur le dos de son fils Matthew parce que le nom Waite est brodé derrière son chandail.
« Mes parents ne m'ont jamais mis de pression, alors je n'en mettrai jamais sur les épaules de mon garçon. S'il souhaite se rendre le plus loin possible, tant mieux. Le mot d'ordre est le plaisir. Du moment qu'il s'amuse, je vais être content pour lui! » lance le paternel.
« Si je suis capable de jouer dans le midget AAA l'an prochain, je serai satisfait. Que ce soit à Magog ou ailleurs. J'aimerais évoluer un jour chez les pros. On verra bien où ça me mènera. Je continue à m'améliorer et à grandir. Pour l'instant, je ne mesure que 5'7''. Je dois me montrer plus patient, debout devant le filet, pour connaître du succès. »
D'ici là, il espère offrir de belles prestations aux Harfangs.
« Après deux participations en demi-finale à Sherbrooke et Québec, on souhaite gagner le tournoi à Granby le week-end prochain et participer à la Coupe Dodge », souligne Matthew, qui tient aussi à remercier son entraîneur des gardiens Bruno Bébard pour le travail qu'il accomplit.