Jérôme Gaudreau
Si tous les astres s’alignent et que le Phoenix pourra entre autres compter sur Samuel Poulin à son année 19 ans, les Sherbrookois seront une fois de plus dangereux.
Si tous les astres s’alignent et que le Phoenix pourra entre autres compter sur Samuel Poulin à son année 19 ans, les Sherbrookois seront une fois de plus dangereux.

Un alignement pour gagner la coupe?

CHRONIQUE / La séance de sélections 2020 de la LHJMQ aura permis au Phœnix et à ses amateurs de regarder vers l’avant plutôt que de ruminer le passé en se rappelant le désastre causé par la COVID-19 en fin de saison. Ok, le Phoenix aurait pu gagner une première coupe. Mais ce n’est que partie remise. Est-ce que la formation sherbrookoise a encore les munitions pour tout rafler? Peut-être bien. Elle devra toutefois combler des besoins immédiats en laissant maturer plusieurs recrues.

Ce repêchage sera surtout profitable en 2021-2022 pour le Phoenix, lors de la reconstruction. Et pour bien d’autres équipes aussi d’ailleurs. Car mis à part quelques joueurs sélectionnés lors des trois premières rondes, ils seront plutôt rares à faire le saut dès la prochaine saison.

Malgré tout le potentiel des nouveaux espoirs du Phoenix, certains d’entre eux attendront avant de vivre leur baptême du junior majeur. 

Surtout parce que le Phœnix arrive en fin de cycle. Encore une fois, la troupe de Stéphane Julien se trouve en bonne position pour terminer au premier rang. 

Les Sea Dogs de Saint John et les Foreurs de Val-d’Or seront bien sûr à surveiller malgré la présence de plusieurs jeunes joueurs.

La moyenne d’âge du Phoenix frôlera les 19 ans. Ses meilleurs joueurs auront 19 ou 20 ans pour la plupart. C’est donc dire que l’équipe est arrivée à maturité. C’est là que ça se passe. 

Difficile de faire de la place aux nouvelles recrues dans de telles circonstances. Le directeur général Jocelyn Thibault avance que plusieurs d’entre elles feront leur entrée dans l’alignement. Tant mieux pour le Phœnix, s’il s’avère que la cuvée 2020 peut aider l’équipe immédiatement. Mais il ne faut pas se leurrer.

Offensive foudroyante

L’attaque du Phoenix terrorisera encore les gardiens adverses. Les deux premiers trios seront dévastateurs avec les Samuel Poulin, Xavier Parent, Bailey Peach, Benjamin Tardif et Patrick Guay. 

Vincent et Julien Anctil hausseront certainement leur niveau de jeu une fois de plus pour appuyer les gros canons. Les recrues Israel Mianscum et Anthony Munroe Boucher prendront du galon. Reste à voir maintenant qui s’ajoutera au deuxième trio, qui possède a mon avis un trou à l’aile droite à l’heure actuelle. 

C’est peut-être à ce moment qu’arrive dans l’histoire le prochain choix européen du Phœnix, afin de combler cette brèche. 

Advenant le cas, seulement deux postes seraient disponibles à l’attaque. Si la logique est respectée, Jérémy Simard occupera l’un de ces postes. Ou bien encore Jaheem Lagacé-Aurélien. Deux attaquants sélectionnés l’an dernier au 4e et 10e tours. Sinon Xavier Labbé, choix de 4e ronde en 2020. 

Et ce, sans parler des possibles acquisitions sur le marché des joueurs autonomes ontariens ou bien encore des transactions. 

Une cuvée de défenseurs

En défensive, on peut s’attendre au retour de deux vétérans de 20 ans entre Xavier Bernard, Gregory Kreutzer et Olivier Crête-Belzile. Mirco Fontaine tentera aussi sa chance. Avec Jaxon Bellamy et Jacob Rabouin, c’est donc dire que deux nouveaux joueurs feront leur arrivée dans la brigade défensive. 

Zachary Lessard pourrait obtenir sa chance dès la saison prochaine. Pas pour rien qu’il a été sélectionné en 2e ronde durant ce repêchage particulièrement intéressant en ce qui a trait aux défenseurs, par chance.

Adam Emery et Vincent Trudel auront aussi l’occasion de se faire valoir au camp. Reste à voir si les choix de 4e et 9e rondes la saisiront. 

Avec ce trou béant en défensive, le Phoenix sera peut-être tenté de transiger. Ou bien encore de repêcher un défenseur au repêchage européen. 

Des choix à sacrifier

Devant les buts, Samuel Hlavaj gardera la fort. Aucune crainte de ce côté-là.

Est-ce que Jasmin Simon saura se tailler une place en ayant le dessus sur David Provencher et William Desmarais? Une lutte chaudement disputée est à prévoir. 

Au mieux, six nouveaux joueurs intégreront finalement l’alignement partant. Un gardien, deux défenseurs et trois attaquants. S’il y a plus que deux joueurs repêchés à l’encan 2020 dans ce lot, ce sera un exploit.

Si le Phœnix souhaite soulever la coupe, pour de vrai cette fois, quelques choix importants au repêchage devront être sacrifiés. Comme celui de 1er tour 2021. Dans ce cas, la saison 2019-2020 n’aura été qu’un avant-goût de ce qui attend les partisans.