Le gardien des Magogois Rémi Poirier s’est signalé à plusieurs reprises pour les Cantonniers, surtout en prolongation.

Un 7 e match sera nécessaire à Magog

Pour une deuxième partie de suite, les Grenadiers de Châteauguay ont résisté aux Cantonniers de Magog pour éviter l’élimination dans la demi-finale quatre de sept opposant ces deux formations. Vendredi, les Grenadiers ont soutiré une victoire de 5-4 en deuxième période de prolongation aux Cantonniers et ainsi forcé la présentation d’une septième et décisive partie dimanche après-midi à 13 h 30 à l’aréna de Magog.

Comme cela s’était produit lors de la cinquième joute mercredi à Magog, le ciel s’est effondré sur les adolescents de Félix Potvin en troisième période alors qu’ils ont été incapables de protéger une avance de deux buts dans les sept dernières minutes de cet engagement.

Prenant d’assaut le filet défendu par Rémi Poirier, les Grenadiers ont éclipsé les Magogois en troisième période en comblant des déficits de 1-3 et 2-4. Pourtant, lorsque Simon Pinard, avec son deuxième but du match, a redonné une priorité de deux buts aux troupiers de Félix Potvin, nombreux sont ceux qui ont cru, à tort, que les Grenadiers ne s’en remettraient pas. Or, luttant pour leur survie et encouragés par leurs partisans, les Grenadiers sont revenus à la charge avec deux buts dans les sept dernières minutes de cette période pour forcer la prolongation. L’excellent Anthony Marcil est celui qui a provoqué l’égalité avec son troisième but de la partie.

Force est d’admettre que les Grenadiers avaient compris l’urgence de la situation lors de cette troisième période alors qu’ils ont embouteillé les Cantonniers dans leur territoire comme l’indique le chiffre des lancers 13-3 en leur faveur. En prolongation, c’est Zachary Roy qui a tranché le débat avec le but gagnant dans la 14e minute de la deuxième période de surtemps. Loick Daigle a été l’autre marqueur des vainqueurs.

Chez les Cantonniers, en plus du doublé de Pinard, Jérémy Rainville (1-2) et Marshall Lessard (1-0) ont aussi déjoué le cerbère Hugo Chiasson. Patrick Guay s’est fait complice de trois buts.

Les gardiens Hugo Chiasson et Rémi Poirier, qui ont été solides tout au long de la rencontre, ont été la cible de 31 et 39 tirs respectivement. Poirier a été particulièrement brillant en prolongation avec plusieurs arrêts miraculeux.

Cette palpitante demi-finale quatre de sept connaîtra son dénouement dimanche à 13 h 30 à Magog. « C’est décevant d’en arriver là, mais il reste un match pour retrouver notre identité et remonter à la surface. On ne patine pas, on passe peu de temps dans leur zone et cela a pour effet de surtaxer nos défenseurs dans notre territoire. C’est ce qui vient de se produire. Je ne pense pas que les gars ont bataillé durant 40 parties en saison pour avoir l’avantage de la glace dans les séries et s’écraser de la sorte. Tout se jouera en 60 minutes dimanche. Aux joueurs de faire la différence », a souligné Félix Potvin.