Jean-Guy Rancourt a remporté le Trophée Bertrand-Raymond servant à souligner le travail des médias écrits rattachés à la Ligue de hockey midget AAA du Québec.
Jean-Guy Rancourt a remporté le Trophée Bertrand-Raymond servant à souligner le travail des médias écrits rattachés à la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Un 4e Trophée Bertrand-Raymond pour Jean-Guy Rancourt

Le journaliste du quotidien La Tribune Jean-Guy Rancourt a ajouté un quatrième Trophée Bertrand-Raymond à sa collection. La Ligue de hockey midget AAA en a fait l’annonce mardi lors de la remise de prix du Gala des Champions, tout en précisant que pour la première fois, deux gagnants ont été nommés puisque le travail du relationniste des Grenadiers de Châteauguay, Dominic Boivin, a également été souligné.

L’honneur de dévoiler les récipiendaires de la saison 2019-2020 est revenu à l’ancien journaliste Bertrand Raymond, qui a prêté son nom à ce trophée.

« Ce prix vise à saluer le travail des médias écrits rattachés aux différentes équipes de la ligue, a-t-il rappelé par le biais d’une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Pour la première fois en plus de 30 ans, le jury a été incapable de départager deux textes d’excellente qualité. C’eut été une injustice s’il y avait eu un seul gagnant. »

Le journaliste responsable de la couverture des Cantonniers de Magog a obtenu la même mention en 2006, 2015 et 2018.

« Bertrand Raymond est un grand du journalisme québécois, c’est donc flatteur d’être associé à un prix portant son nom, a pour sa part confié Jean-Guy Rancourt. Je suis toujours surpris de gagner. On pratique ce métier par passion. Couvrir le plus beau circuit de hockey au Québec et une grande équipe comme les Cantonniers de Magog m’emballe. Des gens tout aussi passionnés défilent sous mes yeux : les joueurs eux-mêmes, les entraîneurs et tous les bénévoles qui les encadrent. Le monde du midget AAA est fascinant. »

Jean-Guy Rancourt a été récompensé pour son article intitulé S’outiller dans le midget AAA, paru le 7 décembre 2019 dans les pages du quotidien estrien. 

« J’ai toujours trouvé que la plupart des joueurs de 16 ans sont mal servis dans le junior majeur, sauf quelques exceptions. La dernière période de transactions approchait dans la LHJMQ et je voulais faire réfléchir les jeunes et leurs parents face à ces rappels définitifs qui surviennent souvent durant la période des Fêtes. »

Notons que le journal La Tribune a vu l’un de ses journalistes remporter ce prix à sept reprises, un record. Mario Goupil a gagné ce trophée en 1993 et 2008 alors que Martin Dussault avait été le récipiendaire de l’édition 1994-1995.