David Altmeyer se réjouit de l’aide d’environ 100 000 $ remise par la Ville de Sherbrooke au club SherGym, mais admet qu’il y a encore beaucoup à faire pour répondre aux besoins de 1900 gymnastes.

Un « bon pas en avant » pour SherGym [VIDÉO]

Ce n’est pas encore parfait du côté des installations de SherGym, mais le club de gymnastique de Sherbrooke fera un « bon pas vers l’avant » cet hiver après avoir reçu une aide d’environ 100 000 $ de la part de la Ville de Sherbrooke. Et grâce à l’investissement d’un autre 100 000 $ de SherGym, un montant total de 200 000 $ servira aux améliorations apportées à l’Édifice d’Expo-Sherbrooke.

« Les 100 000 $ de la Ville nous serviront à construire une fosse d’entraînement, qui est une structure de deux pieds de hauteur par 120 pieds de long, indique l’entraîneur David Altmeyer. Elle servira aux barres asymétriques, au saut de cheval, au sol, à la barre fixe et aux anneaux : c’est quand même la moitié des appareils en gymnastique. Tous les clubs avaient déjà cette installation ou pouvaient utiliser une fosse à proximité. On était les seuls à ne pas avoir de fosse. Et pourtant, c’est essentiel. Ça permet de sécuriser les entraînements. La plus proche était à Drummondville ou à Montréal, à 1 h 30 de route. »

Rappelons que les dirigeants de SherGym mènent un long combat auprès de la Ville de Sherbrooke afin d’améliorer ses installations désuètes : toit trop bas, plancher qui n’est pas au niveau, une chaleur excessive l’été, un problème de ventilation et jusqu’à tout récemment, des véhicules de la voirie entreposés dans la même bâtisse, cachés derrières des rideaux.

« C’est un bon pas vers l’avant. On sera plus compétitifs. Et le club aura l’opportunité d’accueillir plus d’événements. On pourra également s’offrir un sol d’une vingtaine de pieds par 80 pieds de large environ. C’est le club qui l’achètera avec notre investissement d’environ 100 000 $. À court ou moyen terme, ces améliorations sont parfaites pour nous », soutient David Altmeyer.

Notons toutefois que selon les chiffres fournis par le président du comité sport et plein air à la Ville de Sherbrooke, Vincent Boutin, la Ville remet 100 000 $ en budget de fonctionnement et 25 000 $ en immobilisations.

Encore beaucoup de travail

L’écart entre les installations des autres clubs et celles de SherGym diminue ainsi considérablement.

« Drummondville, Granby et Victoriaville ont des fosses, rappelle l’entraîneur. On était bien contents qu’ils nous accueillent à l’occasion, mais ça demandait beaucoup d’engagements et d’heures de route. Il y a encore beaucoup de choses à améliorer ici. On n’a pas d’air conditionné. L’été, il peut faire extrêmement chaud ici. Ce qui nous force à ouvrir les portes de garage. On a d’ailleurs été victimes de vols quelques fois dans les casiers notamment, ou même dans nos bureaux. Le club s’est fait voler des ordinateurs et des effets personnels de nos athlètes ont aussi été volés puisque les portes doivent être ouvertes l’été. »

SherGym a toutefois patienté quelque peu avant de festoyer en apprenant la nouvelle. 

« Puisque plusieurs projets ont avancé pour ensuite reculer dans le passé, on a attendu d’avoir la confirmation par écrit avant de célébrer la nouvelle, admet David Altmeyer. Cette fois, les plans sont faits et dès que l’espace sera nettoyé de l’autre côté des rideaux, on attaquera. La semaine prochaine, on marquera le sol et on vérifiera les hauteurs pour installer la fosse. Le circuit pour les jeunes de 2 à 5 ans prendra aussi de l’ampleur. On veut inviter les garderies à venir au club. »

Dans le meilleur des mondes, SherGym déménagerait toutefois dans un tout nouveau local.

« En quatre ans, le nombre d’inscriptions a presque triplé en passant de 700 à 1900. Il faut s’adapter à cette réalité. À long terme, on aimerait avoir un nouveau local. On accueillera bientôt près de 2000 athlètes provenant de partout en région et ces derniers doivent parfois partir de loin pour venir s’entraîner. Ce n’est pas l’idéal. »

Notons que grâce à l’entente bilatérale intégrée, un programme financé par Québec et Ottawa qui permet d’investir dans des infrastructures municipales comme l’Édifice d’Expo-Sherbrooke, un second projet pourrait être déposé par la Ville d’ici le 21 février pour continuer le plan de rajeunissement des lieux.

Commanditaires recherchés

SherGym accueillera le Championnat de l’Est du Canada du 8 au 10 mai.

« On aura plusieurs bonnes nouvelles à annoncer bientôt, mais on est encore à la recherche de partenaires majeurs pour cet événement. On invite les commanditaires à entrer en contact avec nous », informe l’entraîneur du club.