Frédéric Hanna rejoindra son frère Patrick avec le Vert & Or Athlétisme.
Frédéric Hanna rejoindra son frère Patrick avec le Vert & Or Athlétisme.

Trois spécialistes des sauts choisissent Sherbrooke

Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
Que ce soit pour obtenir la plus haute marche du podium USPORTS ou obtenir un laissez-passer pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2021, Frédéric Hanna, Stevens Dorcelus et Jesse Thibodeau collaboreront dans les prochaines semaines avec l’entraîneur sherbrookois de sprints et de sauts horizontaux Yves Roy.

Dans le monde de l’athlétisme québécois, les trois athlètes sont bien connus pour leur performance dans les épreuves de triple saut et de saut en longueur.

Pour sa part, Frédéric Hanna poursuivra des études à la maîtrise en physiothérapie à l’Université de Sherbrooke en plus de rejoindre son frère aîné Patrick Hanna au sein de l’équipe universitaire du Vert & Or Athlétisme.

« J’ai sélectionné Sherbrooke principalement parce que Patrick vivait et s’entraînait déjà là-bas. Nous nous entraînons ensemble depuis nos débuts au triple saut. On se pousse constamment à donner le meilleur de nous-mêmes », mentionne-t-il.

L’athlète précise notamment qu’il a opté pour l’Université de Sherbrooke puisqu’il savait qu’il pourrait profiter d’un bel encadrement. Il ne cache pas que les deux pistes neuves, celle du stade extérieur de l’Université de Sherbrooke et celle à venir au Centre sportif intérieur Yvon-Lamarche, ont penché dans la balance.

De son côté, Stevens Dorcelus pense la même chose que son compatriote Frédéric Hanna. Alors qu’il avait pris une année sabbatique pour s’entraîner en Roumanie, l’athlète de 25 ans a été obligé d’interrompre ses plans en raison de la COVID-19. Il poursuivra donc ses études avec un certificat en entrepreneuriat à Sherbrooke, et ce, tout en se préparant à la qualification des Jeux olympiques (JO) au saut en longueur.

Parmi les nouveaux sauteurs, Stevens Dorcelus n’est pas le seul athlète à viser les JO en 2021 à Tokyo. Jesse Thibodeau, quant à lui, se concentre dans la même épreuve afin d’améliorer son record personnel (7,87) pour atteindre le standard de 8,22 mètres.

Yves Roy, entraîneur spécialisé en sprints et en sauts horizontaux, avec l’équipe d’athlétisme du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.

Toutefois, ce dernier ne représentera pas l’équipe du Vert & Or Athlétisme pour la prochaine saison d’athlétisme.

« Je viens seulement pour les entraînements et l’encadrement. Je suis encore étudiant à l’Université de Princeton et je représenterai mon école en athlétisme jusqu’à la fin de mon baccalauréat », explique Jesse Thibodeau qui a décidé de vivre à Sherbrooke en même temps que de suivre des cours à distance en économie et statistiques.

« Dès nos premières discussions, j’ai ressenti la passion d’Yves pour l’athlétisme, et plus particulièrement pour les sauts horizontaux. Je savais pertinemment que j’avais besoin d’un entraîneur avec une telle passion dans le sport pour m’aider à progresser de manière optimale », explique Frédéric Hanna qui revient progressivement sur le circuit des compétitions après une blessure à la hanche subie en octobre 2018.

La constance est le mot d’ordre pour la prochaine saison d’athlétisme de Frédéric Hanna.

« Mon objectif principal est de recommencer à sauter sans les bobos et briser la barre des 15 mètres de manière constante », affirme l’athlète dont le record personnel est présentement à 15,52 mètres au triple saut.

Aussi, il souhaiterait réaliser un podium aux provinciaux universitaires et aux USPORTS avec son frère si les conditions le permettent.

« En premier lieu, je vise la qualification olympique. C’est mon but numéro un. Pour ce qui est des USPORTS, en fait c’est ma première année, donc c’est une nouvelle expérience pour moi. Et c’est certain que je vise le titre de champion comme Patrick, bref je me vois avec une médaille d’or au saut en longueur et lui au triple saut », souligne Stevens Dorcelus qui aimerait voir Sherbrooke avec ces deux titres.

Avec l’arrivée de ces trois athlètes dans les sauts horizontaux, la prochaine saison de compétitions s’amorce plutôt bien pour l’athlétisme sherbrookois.