Annie Bélanger devrait faire le saut avec l’Inferno de Calgary.

Trois hockeyeuses d’ici dans la « meilleure ligue au monde »

Ce n’est pas une, pas deux, mais bien trois Estriennes qui ont accédé au même moment à la meilleure ligue de hockey féminin au monde, la Ligue canadienne de hockey féminin (CWHL). Annie Bélanger a récemment été repêchée en 3e ronde par l’Inferno de Calgary, alors que Maude Nicol a été sélectionnée en 13e ronde par les Canadiennes de Montréal. Nicole Gass, de Cookshire-Eaton, a aussi été choisie en fin de repêchage par les Canadiennes.

La dernière saison de la Sherbrookoise Annie Bélanger à l’Université du Connecticut a permis aux recruteurs de se faire une meilleure idée sur l’étendue du talent de l’ancienne gardienne des Cougars du Collège Champlain et des Harfangs du Triolet.

« Me faire repêcher par la meilleure ligue au monde et d’en faire bientôt partie, c’est définitivement tout un honneur ! Ça donne aussi une bonne dose de confiance. Je me dis maintenant que les dirigeants d’une équipe croient en moi et estiment que je fais partie de l’élite. Ce qui a attiré l’attention de recruteurs, c’est ma dernière année à UConn, surtout la deuxième moitié de saison. On était en dernière place sur neuf équipes et on a fini par presque gagner le titre de notre conférence en fin de saison. On a battu de grosses équipes et j’ai aussi remporté quelques honneurs individuels », explique Annie Bélanger.

Annie Bélanger déménagera à Calgary dans une semaine et le camp commencera le 19 septembre. 

« Je vais garder de très bons souvenirs des relations que j’ai bâties à UConn avec mes coéquipières et mes entraîneurs. J’ai une famille pour la vie avec toute mon équipe et je suis vraiment fière de ça. Reste à voir maintenant jusqu’où le hockey me mènera. Je préfère toutefois me concentrer sur ma prochaine saison », indique-t-elle.

La Sherbrookoise Maude Nicol est pour sa part gardienne de but pour l’équipe militaire de hockey sur glace. L’attaquante Nicole Gass évoluait pour l’Université Colgate avant de se joindre aux Lions de Zurich et de participer aux Jeux olympiques avec l’équipe suisse.