Daniel Audette

Transition réussie pour Audette

À sa première saison complète dans la Ligue américaine de hockey, Daniel Audette peut confirmer ce que plusieurs recrues avancent : la marche est haute entre le junior majeur et le hockey professionnel.
Auteur de neuf buts et de 19 mentions d'aide en 73 rencontres, le tout premier choix de l'histoire du Phoenix de Sherbrooke se dit satisfait du chemin parcouru jusqu'à maintenant.
« J'ai amélioré plusieurs facettes de mon jeu et avec le rôle secondaire que les entraîneurs m'ont attribué, je devais me concentrer sur mon jeu défensif et être plus responsable dans les trois zones tout en appliquant une pression constante sur l'adversaire. Je me suis concentré là-dessus en essayant aussi d'amener un peu d'offensive », indique le joueur de centre.
Heureusement pour l'attaquant des IceCaps de St. John's, sa rapidité lui a permis de mieux s'adapter au calibre de jeu de la LAH.
« Grâce à ma vitesse, je me suis habitué à la rapidité d'exécution de la Ligue américaine. Mes qualités offensives m'ont aussi donné la chance de jouer sur la deuxième unité en avantage numérique cette saison. J'avais déjà disputé quatre parties la saison dernière après l'élimination du Phoenix en séries. Je savais ce qui m'attendait cette année. »
Les IceCaps luttent actuellement pour une place en séries et affrontent à deux reprises les Marlies de Toronto en espérant obtenir samedi un billet pour les éliminatoires.
« Les partisans de l'équipe n'ont pas été beaucoup choyés lors des dernières années et avant de quitter la ville afin de déménager à Laval, on aimerait remercier nos fans avec une participation en séries », explique Audette.
Avec quatre matchs à faire à la saison, le but des IceCaps était d'en gagner au moins trois, idéalement quatre. Le club-école du Canadien de Montréal peut presque dire mission accomplie : il a remporté ses deux dernières parties et espère maintenant battre les Marlies deux fois plutôt qu'une.
« À l'image de l'équipe, j'ai connu des hauts et des bas cette saison, mais j'espère terminer l'année sur une bonne note », souligne celui qui se présentera une fois de plus au camp du Canadien de Montréal cet été après avoir écoulé la première année de son contrat d'entrée d'une durée de trois ans.
Confiant pour l'avenir du Phoenix
Le colocataire du Sherbrookois Jérémy Grégoire a suivi de loin les activités du Phoenix cette saison.
« Je suis déçu d'avoir vu Sherbrooke rater les séries, mais le Phoenix possède de bons joueurs et la relève est là. Je savais que Thomas Grégoire allait connaître du succès dans la LHJMQ. Il a toutes les qualités pour se démarquer comme il l'a fait cette année. Avec Anderson MacDonald, Hugo Roy et Evan Fitzpatrick, le Phoenix est sur la bonne voie. »
Par ailleurs, Audette considère que St John's pourrait s'avérer un bel endroit pour y établir une équipe de la LHJMQ. Plusieurs rumeurs circulent à propos du déménagement d'un club de la LHJMQ vers Terre-Neuve.
« On compte sur de très bons partisans. Oui, St John's est peut-être loin des autres marchés de la LHJMQ et les équipes devront voyager en avion, ce qui n'est pas toujours évident avec les conditions climatiques de St John's, mais c'est une belle ville de hockey », résume-t-il.