Le quart-arrière Pierre-Olivier Potvin en sera à une dernière année au niveau collégial, en 2018, avec les Volontaires.

Tous derrière le quart Pierre-Olivier Potvin

L’édition 2018 des Volontaires du Cégep de Sherbrooke pourra compter sur un quart-arrière d’expérience pour espérer améliorer ses performances de l’an dernier. À sa dernière saison d’admissibilité, Pierre-Olivier Potvin est prêt à faire passer son équipe à la prochaine étape.

Celui qui a transféré du Cégep André-Grasset au Cégep de Sherbrooke il y a quelques années a tout de même bien fait, en 2017, avec 1592 verges de gains aériens, 12 passes de touché contre seulement quatre interceptions.

Des statistiques qui ne furent pas à la hauteur de ses attentes, dit-il.

« On est tous un peu déçus de notre saison 2017. On avait une équipe avec du potentiel. Cette année, on a beaucoup de recrues, on travaille fort pour donner une identité au programme. Il y a de belles batailles à plusieurs positions importantes, lors du camp, et on est fiers de voir les efforts fournis par les jeunes jusqu’ici. »

« Comme quart-arrière et vétéran de l’équipe, je dois affirmer davantage mon leadership. Il faut que je hausse mes critères de performance. En 2018, je veux être plus constant ; oui j’ai eu un bon ratio de passes de touché en comparaison avec les interceptions, mais j’aimerais atteindre de meilleurs niveaux. »

Pour sa dernière saison, P-O Potvin travaillera avec un nouveau coordonnateur offensif, un troisième en autant d’années, après Alexandre Corriveau et Jean-Philippe Gauthier. C’est maintenant au tour de Maxime Gauthier d’occuper le poste.

« Max est un super bon entraîneur et on a exactement la même vision de l’attaque de l’équipe. Oui c’est de l’adaptation, encore, mais c’est pour le mieux et ça va très bien jusqu’à présent. »

L’entraîneur-chef Jean-Philippe Gauthier sait qu’il est chanceux de pouvoir compter sur un pilier à l’attaque comme Potvin.

« Non seulement est-il un quart de quatrième année, mais c’est aussi l’un de nos meilleurs athlètes. Il l’a démontré récemment lors de nos tests physiques. Il est aussi l’un des plus rapides de l’équipe. Sa maturité physique est évidente. Il a un bras très puissant et il peut livrer des balles à des endroits très précis. Sa présence facilite la job de tout le monde et ça augmente les possibilités de l’attaque. »

« Maintenant, il faudra que notre groupe de receveurs suive P-O et attrape les ballons avec plus de régularité. Les gars doivent hausser leur niveau de performance, et ils le savent. C’est à eux de s’ajuster à notre quart, et non l’inverse. Avec Félix Noël dans le champ arrière et une ligne offensive mature, on peut faire de belles choses », a poursuivi M. Gauthier.

Les Volontaires étaient les hôtes des Gaillards de Jonquière, samedi, pour un entraînement conjoint suivi d’un court match.

« Ça a fait du bien. L’an passé, on n’a pas eu la chance de jouer contre une autre équipe que la nôtre, en préparation, et ça paraît. La motivation et le but, chez les joueurs, ça se perd. Le timing était parfait, les gars n’étaient pas encore entrés à l’école, alors ils pouvaient se concentrer sur le foot. »

« On a 32 recrues pour cette saison 2018 et je voulais qu’ils touchent au terrain, qu’ils s’habituent à la vitesse et au volet physique des matchs. Plusieurs arrivent du football à huit, il y a une adaptation à faire et c’est préférable de la faire dans ces conditions de match préparatoire. »

« J’ai aimé notre attaque, lors de ce mini-match. On était bien structurés et ça a bien roulé. C’était aussi une première pour Maxime (Gauthier, le coordonnateur offensif). On a échappé quelques passes, mais on va y travailler. »

« Quant à la défensive, notre front est jeune, alors il faut s’attendre à des hauts et des bas. La performance était là. L’important dans ce genre de match, c’est le processus. On a maintenant des séquences vidéos pour savoir sur quoi travailler, et on a encore une semaine complète de préparation avant le début de la saison. C’est la situation idéale. »

Les Volontaires amorcent leur saison le 1er septembre alors que les Nomades de Montmorency seront à Sherbrooke.