2019 : David Perron soulève la Coupe Stanley. Une première depuis belle lurette pour un hockeyeur estrien. Le Sherbrookois a également connu sa meilleure année en carrière même s’il n’a disputé que 57 parties en saison, ce qui ne l’empêche pas de collectionner 46 points. Ses 16 points en 26 parties lors des séries ont propulsé les Blues de St Louis vers les grands honneurs.
2019 : David Perron soulève la Coupe Stanley. Une première depuis belle lurette pour un hockeyeur estrien. Le Sherbrookois a également connu sa meilleure année en carrière même s’il n’a disputé que 57 parties en saison, ce qui ne l’empêche pas de collectionner 46 points. Ses 16 points en 26 parties lors des séries ont propulsé les Blues de St Louis vers les grands honneurs.

Top 20 des athlètes estriens

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
Quels sont les athlètes ayant marqué l’Estrie lors des 20 dernières années? Qui était la coqueluche sportive en région lors de chacune de ces années? Quel sportif faisait parler de lui presque chaque semaine dans les médias? L’exercice demeure subjectif, ce qui en fait la beauté de la chose : trois observateurs ont osé se prononcer en dressant leur top 20 des plus grands athlètes de la région lors des 20 dernières années. En prime, le journaliste sportif Jérôme Gaudreau a passé en revue les journaux des 20 dernières années pour finalement cibler un seul athlète par année, menant à de chaudes luttes. Et vous, quel est votre top 20?

2000

Un petit défenseur de Sherbrooke fait la fierté de sa ville. Stéphane Robidas dispute sa première saison complète dans la LNH et pas n’importe où. Débutant sa carrière à Montréal avec le Canadien, Robidas vivait à l’an 2000 son baptême d’une longue carrière échelonnée sur 15 ans dans la grande ligue. Robidas termine sa première saison avec six buts et six passes en 65 parties.

2001

On aurait pu retrouver Maryse Turcotte dans le dernier paragraphe portant sur l’année 2000. L’haltérophile de Sherbrooke avait alors échappé de peu la médaille de bronze pour finalement terminer au pied du podium aux Jeux de Sydney. Une étoile était née, mais brille encore très fort en 2001 lorsque Turcotte ne rate pas l’occasion cette fois d’empocher l’or aux Jeux du Commonwealth.

2002

L’année des Jeux de Salt Lake City. Le patineur de vitesse Mathieu Turcotte obtient le bronze au 1000 m et l’or au relais. Le Sherbrookois est champion olympique. Le skieur acrobatique Nicolas Fontaine tente pendant ce temps de faire mieux que sa 6e position à Lillehammer en 1994 et sa 10e position à Nagano en 1998, mais le Magogois termine au 16e rang.

2003

On se rappellera les Mondiaux jeunesse d’athlétisme, mais aussi du joueur de tennis Frédéric Niemeyer et de ses nombreuses victoires importantes en 2003 contre des joueurs classés dans l’élite mondiale. Alors positionné au 170e rang, l’Estrien en fait assez pour obtenir sa place à la Coupe Davis. 

2004

Annie Martin offre de fortes sensations aux téléspectateurs canadiens en formant un duo avec Guylaine Dumont en volleyball de plage, aux Jeux d’Athènes, disputant ainsi des matchs spectaculaires pour finalement terminer au 5e rang après une défaite face aux Américaines. Diane Roy a également profité de son passage aux Jeux olympiques d’Athènes pour se faire connaître sur la scène internationale. L’athlète de Sainte-Catherine-de-Hatley a raflé les médailles de bronze au 400 m et au 1500 m.

2005

Carl Trottier est peut-être moins connu que tous les autres noms qui se trouvent dans ce top 20, mais sa feuille de route en judo demeure impressionnante. Assez pour lui décerner le titre d’athlète de l’année en 2005. Depuis un an, il multiplie alors les podiums sur la scène nationale et internationale. Lors de cette seule année, il termine au 2e rang au Canada et obtient cinq top 3 lors des compétitions internationales. 

2006

Place aux Jeux de Turin. La jeune sensation sherbrookoise Sarah Vaillancourt fait partie de l’équipe canadienne de hockey féminin et remporte la médaille d’or. Ses six points en cinq parties font d’elle l’un des piliers de la formation championne. Un événement historique.

2007

David Perron réalise l’impossible. De midget B à la LHJMQ en passant par le junior AAA pour finalement aboutir dans la LNH. Tout ça en quatre ans. L’histoire du hockeyeur de Sherbrooke fait le tour du pays et des États-Unis. Perron termine sa première saison avec les Blues de St Louis avec 27 points en 62 parties.

2008

Diane Roy croyait bien empocher une prestigieuse médaille d’or aux Jeux de Pékin. Mais la spécialiste de la course en fauteuil roulant a vu cette médaille se transformer en argent au 5000 m à la suite d’une décision controversée. Un carambolage impliquant six participants dont les Estriens se souviennent encore aujourd’hui. Au final, une déception... mais une récolte de trois médailles olympiques.

2009

Le nageur Philippe Dubreuil impressionne autant en eau libre que dans une piscine. Le Sherbrookois remporte une victoire en eau libre aux Championnats des États-Unis et gagne le 1500 m libre masculin à la Coupe Canada de natation. Quelques semaines avant de prendre sa retraite, l’athlète de 27 ans multiplie les apparitions dans les médias, mais est victime de blessures.

2010

Le receveur de passes Samuel Giguère fait partie de la formation des Colts d’Indianapolis qui s’incline en finale du Super Bowl contre les Saints de la Nouvelle-Orléans. Le Sherbrookois évolue ensuite à New York avec les Giants avant de faire le saut dans la LCF. 

2011

La golfeuse de 22 ans Maude-Aimée Leblanc termine au cinquième rang lors du tournoi de qualification donnant accès à la LPGA, le circuit de golf professionnel féminin. La même année, elle excelle dans la NCAA avec l’équipe de l’Université Purdue et décroche son diplôme en psychologie. 

2012

La réputation de Diane Roy n’est pas à refaire. C’est aux Jeux paralympiques de Londres que la spécialiste de la course en fauteuil roulant a une fois de plus attiré l’attention. La Sherbrookoise n’est qu’à 75 centièmes de seconde d’une médaille d’or à l’épreuve de 1500 mètres. Résultat : une quatrième place.

2013

Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas fait parler de lui avant, pendant et après les Jeux du Canada de Sherbrooke 2013. L’athlète se retrouve partout dans les médias. Le lanceur a finalement obtenu trois médailles en athlétisme et devient la fierté de toute une ville. Le Sherbrookois Nicholas Hoag avait également offert tout un spectacle en volleyball en menant le Québec vers la finale. Pendant ce temps, le kayakiste Philippe Duchesneau connaissait sa meilleure saison sur la scène internationale. Chaude lutte. Avantage Lafrenaye-Dugas.  

2014

L’année de Xavier Desharnais. Classé 4e au classement mondial en 2014, le nageur sherbrookois remporte la 60e édition de la Traversée internationale du Lac-Saint-Jean. Celui qui s’est fait connaître à la Traversée internationale du lac Memphrémagog faisait maintenant parler de lui partout en province. Mention spéciale au Magogois Jérémy Gagnon-Laparé, qui évolue en 2014 avec l’équipe nationale de soccer M20 et senior en plus d’être membre de l’Impact de Montréal en MLS à 19 ans.

2015

Alex Boisvert-Lacroix inscrit une première victoire au 500 m de la Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste à Calgary et pulvérise ses records personnels à ses trois courses. Il est aussi sacré champion canadien au 500 m et au 1000 m. Boisvert-Lacroix se prépare également pour les Championnats du monde disputés en Russie, là où il a raflé le bronze.

2016

Josée Bélanger remporte la médaille de bronze aux Jeux olympiques d’été avec la formation de soccer féminin du Canada. À Rio au Brésil, Christine Sinclair faisait la pluie et le beau temps alors que les Estriens épiaient surtout le travail de la joueuse de Coaticook. Bélanger rafle ainsi le titre de l’athlète de l’année en Estrie à son compatriote olympien Pascal Plamondon d’Ascot Corner, qui a tout de même profité de cette année pour établir une nouvelle marque canadienne en soulevant un poids record, et à Nicholas Hoagg, qui avait terminé au 5e rang avec l’équipe nationale de volleyball. Une année faste pour les athlètes d’ici.

2017

Une 5e position à l’épreuve du 800 m aux Jeux de la Francophonie en Côte d’Ivoire et un titre de championne universitaire au Canada à l’épreuve du 600 m : la coureuse de Sherbrooke Maïté Bouchard se souviendra longtemps de l’année 2017. 

2018

La terre entière en 2018 a les yeux rivés sur Kim Boutin, qui nous réserve l’un des plus beaux souvenirs de l’histoire sportive de la région. La Sherbrookoise remporte trois médailles aux Jeux olympiques de Pyeongchang en Corée du Sud lors des épreuves en patinage de vitesse : une d’argent et deux de bronze. Menant ainsi à plusieurs menaces à son endroit écrites par des Coréens en furie. Elle porte aussi fièrement le drapeau du Canada à la cérémonie de clôture.

2019

David Perron soulève la Coupe Stanley. Une première depuis belle lurette pour un hockeyeur estrien. Le Sherbrookois a également connu sa meilleure année en carrière même s’il n’a disputé que 57 parties en saison, ce qui ne l’empêche pas de collectionner 46 points. Ses 16 points en 26 parties lors des séries ont propulsé les Blues de St Louis vers les grands honneurs.

2020

Après avoir été repêché en première ronde par les Penguins de Pittsburgh, Samuel Poulin s’amuse comme un fou à Sherbrooke en aidant le Phœnix à gagner le championnat de la saison régulière dans la LHJMQ. Samuel Hlavaj, Alex-Olivier Voyer et Félix Robert unissent également leurs efforts, mais les 77 points en seulement 46 parties du capitaine font de lui la grande coqueluche de Sherbrooke en ce début de l’année 2020. À sa grande tristesse, les séries sont annulées dans la LHJMQ en raison de la pandémie de la Covid-19.

Top 20 de Pierre Turgeon

1. Diane Roy, para-athlétisme    

2. Kim Boutin, patinage de vitesse, courte piste    

3. Alex Boisvert-Lacroix, patinage de vitesse    

4. Frédéric Niemeyer, tennis    

5. Josée Bélanger, soccer    

6. Xavier Desharnais, nage en eau libre    

7. Mathieu Turcotte, patinage de vitesse    

8. Nicolas Fontaine, ski acrobatique    

9. Annie Martin, volleyball de plage    

10. Maryse Turcotte, haltérophilie    

11. David Perron, hockey    

12. Alex Marchand, athlétisme    

13. Samuel Giguère, football    

14. Philippe Duchesneau, canoë-kayak    

15. Alex Genest, cross-country    

16. Sara-Maude Boucher, ski alpin    

17. Maïté Bouchard, athlétisme    

18. Sarah Vaillancourt, hockey    

19. Lissa Bissonnette, canoë-kayak    

20. Alex-Olivier Voyer, hockey    


Top 20 de Sébastien Lajoie

1. Kim Boutin, patinage de vitesse

2. David Perron, hockey

3. Josée Bélanger, soccer

4. Sarah Vaillancourt, hockey

5. Mathieu Turcotte, patinage de vitesse

6. Diane Roy, para-athlétisme

7. Annie Martin, volleyball de plage

8. Alex Boisvert-Lacroix, patinage de vitesse

8. Maryse Turcotte, haltérophilie

9. Maude-Aimée Leblanc, golf

10. Nicholas Hoagg, volleyball

11. Frédéric Niemeyer, tennis

12. Xavier Desharnais, nage en eau libre

13. Samuel Giguère, football

14. Sébastien Roulier, course à pied

15. Ben Youssef Méïté, athlétisme

16. Jordan Heather, football

17. Marie-Ève Dugas, athlétisme

19. Philippe Duchesneau, canoë-kayak

20. Lissa Bissonnette, canoë-kayak


Top 20 de Jérôme Gaudreau

1. Kim Boutin, patinage de vitesse

2. Sarah Vaillancourt, hockey

3. Diane Roy, para-athlétisme

4. Mathieu Turcotte, patinage de vitesse

5. David Perron, hockey

6. Josée Bélanger, soccer

7. Maryse Turcotte, haltérophilie

8. Annie Martin, volleyball

9. Maude-Aimée Leblanc, golf

10. Nicholas Hoagg, volleyball

11. Xavier Desharnais, nage en eau libre

12. Nicolas Fontaine, ski acrobatique

13. Stéphane Robidas, hockey

14. Alex Boisvert-Lacroix, patinage de vitesse

15. Samuel Giguère, football

16. Pascal Plamondon, haltérophilie

17. Sébastien Roulier, course à pied

18. Philippe Duchesneau, canoë-kayak

19. Jérémy Gagnon-Laparé, soccer

20. Frédéric Niemeyer, tennis