Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
En huit matchs de saison régulière, en 2019, Tommy Roadley-Trohatos a fini au troisième rang du RSEQ avec 40 plaqués au cumulatif, dont 33 en solo.
En huit matchs de saison régulière, en 2019, Tommy Roadley-Trohatos a fini au troisième rang du RSEQ avec 40 plaqués au cumulatif, dont 33 en solo.

Tommy Roadley-Trohatos en vitrine au Tropical Bowl

Sébastien Lajoie
Sébastien Lajoie
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Tommy Roadley-Trohatos a toujours rêvé de jouer au football chez les pros. Cette fin de semaine en Floride, il aura la chance de se faire valoir, alors qu’il participera au Tropical Bowl, devant les yeux de recruteurs des équipes de la NFL et de la LCF.

Cet événement de recrutement n’est pas unique; plusieurs autres séances de la sorte (showcases) sont programmées au cours des prochaines semaines, un peu partout aux États-Unis.

À Orlando ce samedi, pour la sixième édition du Tropical Bowl, ce sont une trentaine de recruteurs de deux principaux circuits professionnels de football en Amérique du Nord qui épieront le talent sur le terrain.

Seulement deux Québécois participeront à l’événement; outre Trohatos, Pier-Olivier Lestage, joueur de ligne offensive (garde) des Carabins de l’Université de Montréal. Ce dernier est classé au 11e rang des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage de la LCF.

Trohatos évoluera pour l’équipe American Team, en compagnie de Lestage.

« C’est un peu un coup de chance; je me suis fait tagger dans publication sur le foot sur Facebook par un ancien coéquipier chez les Cavaliers de Champlain/Saint-Lambert. Un certain Jaquel Tipps offrait la chance de participer au Bowl. On s’est parlé, il m’a posé des questions, je lui ai envoyé mes vidéos, il m’a donné des numéros des bureaux administratifs de la NFL, pour voir si j’étais admissible, et tout, et ensuite, il m’a annoncé le 31 décembre au soir que j’avais une invitation pour le Tropical Bowl. C’est un gars qui a fait des essais avec des équipes de la NFL, ensuite il a travaillé sur le staff des Patriots, et ensuite avec des agences sportives. C’est un agent advisor, un recruteur, il envoie des joueurs vers des agents », explique le jeune homme. qui était l’un des capitaines du Vert & Or en 2019.

« On parle d’un court voyage de trois jours. Je pars jeudi matin. Vendredi, on a une journée complète avec un entraînement, où on prend nos mensurations, et ensuite, on a un souper où on peut rencontrer les recruteurs NFL et CFL qui sont intéressés. Samedi, il y a un autre entraînement et dimanche matin, c’est le match. »

« C’est une opportunité en or. Je suis un grand fan de la NFL et jouer devant les recruteurs, ça me permet de montrer mon talent et de me prouver en compagnie des meilleurs gars NCAA division 1 FCB qui vont être présents. C’est une chance de compétitionner contre les meilleurs en Amérique du Nord. On n’a pas eu de saison, on est tannés de la pandémie, ça me donne juste l’opportunité de jouer le jeu que j’adore depuis que j’ai 10 ans. Et à partir de là, on ne sait jamais! »

Au troisième rang

En huit matchs de saison régulière, en 2019, Tommy Roadley-Trohatos a fini au troisième rang du RSEQ avec 40 plaqués au cumulatif, dont 33 en solo.

« J’espérais une invitation au Combine (essais combinés de la LCF), mais j’ai cru comprendre que je ne serais pas invité. C’est mon rêve depuis que je suis jeune de jouer chez les pros. Je suis content d’être sur le terrain et de pouvoir enfin jouer. »

Roadley-Trohatos a une dernière année d’admissibilité avec le Vert & Or, en 2021.

Ce séjour en Floride lui permettra de toucher le terrain à nouveau, et de disputer un match, ce qu’il n’a pu faire depuis la fin de la saison 2019.

La situation n’a pas été toujours facile à gérer, depuis mars 2020, dit le joueur du Vert & Or.

« On se doutait bien, avant que ça devienne officiel, que la saison 2020 allait être annulée. On s’est tous employé à garder la bonne humeur, on a été capable de s’entraîner à l’extérieur, à côté du stade de l’Université de Sherbrooke. Les gens de l’Université ont tout fait pour qu’on s’entraîne ensemble, pendant tout l’été, ce qui a été formidable. Le plus dur, ce fut les nombreux reports de la décision de finalement annuler la saison. Ensuite, on devait avoir des pratiques, mais on a eu des cas de COVID dans l’équipe, et ça a été annulé. C’est plate parce qu’on adore jouer au foot.

À la fin de la session, je suis revenu chez mes parents, car je n’avais pas accès aux installations au Centre sportif. Je me suis entraîné chez l’un de mes amis, mais aussi à la maison. J’ai donc pu m’entraîner tous les jours. Je suis prêt pour la Floride. »

À noter que Brandon Ihanza de l’Université St Mary’s, Shelton Williams, de l’Université Acadia, Dylan St-Pierre, de l’Université d’Ottawa, Arjay Shelley de l’Université du Manitoba, seront les autres joueurs canadiens présents à Orlando.