Les Harfangs de l’école secondaire du Triolet ont remporté les grands honneurs dans la catégorie cadet division 1, dimanche soir, lors de la 36e édition du TIBS.

TIBS: les Harfangs cadet sauvent la mise

On attendait les Harfangs catégorie bantam majeur. Ou encore les Harfangs catégorie bantam relève. Mais l’édition 2017 du Tournoi international bantam de Sherbrooke (TIBS) aura permis aux spectateurs sherbrookois de non seulement découvrir une nouvelle catégorie, mais de couronner de nouveaux champions.

Les Harfangs de l’école secondaire catégorie cadet division 1 ont en effet été sans pitié pour leurs adversaires depuis mercredi dernier. Dimanche soir, en finale, ils ont lessivé le Phénix du Collège Esther-Blondin par 5-0 dans un match où ils ont été dominants.

En fait, l’équipe de Mathieu Boutin a poursuivi au TIBS l’excellent travail accompli depuis le jour 1 de leur saison régulière en catégorie cadet division 1; les Harfangs ont, en 10 matchs, neuf victoires et un match nul.

À leur premier tournoi de l’année, disputé de surcroit à Sherbrooke, les Harfangs ont battu les Oursons de la polyvalente Marcel-Landry 5-3, les Carnicas de La Ruche 5-0, l’Intrépide du Chêne-Bleu 1-0, le Vert & Or de Massey-Vanier 5-1 et une fois de plus les Oursons, en demi-finale, cette fois par 2-1, avant de remporter la finale.

« Une semaine de rêve! On se sent vraiment bien! Je suis très fier des joueurs, tout le monde a fait son travail, tout le monde a contribué aux succès de l’équipe. En défensive, on a été impeccable. On a vécu de l’adversité, on a eu des matchs serrés, mais on a pu bien s’en sortir », a dit l’entraîneur-chef Mathieu Boutin.

Les Harfangs et le Phénix se sont étudiés pendant de longues minutes en première période, avant que l’un des deux adversaires ne porte le premier coup.

C’est Anthony Houde qui a lancé les locaux en avant à l’aide d’un tir du poignet qui n’a jamais quitté la glace, avant de déjouer le gardien du Phénix Nicolas Poudrier.

Le Phénix a montré les dents en deuxième période et c’est avec l’avantage d’un homme qu’il a finalement pu s’installer en zone des Harfangs et obtenir enfin des lancers au but grâce à un jeu collectif efficace.

Incapables de profiter des quelques occasions de marquer qui se sont présentées en deuxième, on a senti que le Phénix n’avait pas la même vigueur, au dernier tiers, et qu’au contraire, les Harfangs gagnaient en confiance.

Résultat, Sherbrooke a complètement dominé son adversaire en chances de marquer, en intensité et en jeu collectif et ils ont littéralement passé la troisième en zone du Phénix.

Darren Aylwin, William Vanasse, Jacob Giguère et Thomas Fréchette ont assuré la victoire des Harfangs en fin de match.

« Ça a été une surprise de voir le Phénix en finale. On s’attendait à ce que ce soit Gatineau qui passe, mais ils ont perdu en demi-finale. En plus, le Phénix avait trois joueurs en moins pour la finale, on savait qu’ils manqueraient un peu de jambes et on a pu en tirer profit », a poursuivi Mathieu Boutin.

« Les gars forment un groupe tissé serré. Cette semaine, on a utilisé tout le monde et je crois que c’est notre principale force. Chaque joueur connaît son rôle, on a une très belle profondeur, à toutes les positions. On a eu différents marqueurs à chaque match. »

« Gagner le TIBS, c’est cool! Gagner devant les parents et les partisans. Oui, il y avait des attentes pour les trois équipes des Harfangs qui étaient présentes ici, mais on est super fiers d’avoir gagné le titre à Sherbrooke. »

« Pour la suite des choses, ce sera important de ne pas tomber trop confiants. On garde le même objectif, la même recette. On avait de la difficulté jusqu’ici à disputer trois périodes de qualité et c’est qu’on a pu accomplir ici. C’est bon pour la confiance, mais il faut poursuivre jusqu’à la fin de la saison. »

Les Harfangs catégorie cadet division 1 disputeront leur prochain tournoi en décembre, à Boucherville.