Les Harfangs catégorie bantam AAA relève ont de grands objectifs pour le TIBS.

TIBS : remporter les grands honneurs

La compétition sera féroce dans la catégorie bantam AAA relève au Tournoi international bantam de Sherbrooke (TIBS). Vingt-deux des 27 équipes au classement de la Ligue de hockey élite du Québec (LHEQ), de même qu’une équipe américaine, se feront la lutte dès mercredi soir. Mais peu importe la qualité de l’opposition, les Harfangs de Sherbrooke veulent s’imposer à la maison.

L’équipe dirigée par Alexandre Durette présente une fiche de quatre victoires, autant de défaites et deux verdicts nuls jusqu’à présent en saison 2019-2020, ce qui lui confère le 14e rang, avec 20 points au classement.

Les Cascades élites des Bois-Francs-Drummond dominent le classement avec 27 points, grâce à une fiche de six victoires, deux défaites et quatre matchs nuls.

« Ça va bien, jusqu’à présent, on est satisfait de notre début de saison. L’équipe a connu des départs plus lents, lors des dernières années, alors on est content de la façon dont on a amorcé la présente saison », a dit Alexandre Durette.

Comme Samuel Collard, l’entraîneur-chef des Harfangs bantam AAA relève se réjouit d’avoir le TIBS dans son horaire de compétition aussi tôt dans la saison.

« Non seulement c’est le premier tournoi de la saison, mais c’est notre tournoi, qui se déroule à la maison. Notre objectif est clair, on veut le gagner. Et les gars sont prêts pour le défi. En fait, on en parle depuis le début de la saison. C’est un excellent défi pour nous, qui arrive juste au milieu de la séquence comprise entre le début de la saison et la période des Fêtes. Ça nous permet de poursuivre l’évaluation de la progression de l’équipe. »

Entraîneur de la formation cadet D1 l’an dernier, Alexandre Durette explique que si sa formation est relativement étanche en défensive, elle devra cependant hausser la production de son attaque si elle veut espérer remporter une plus grande part de matchs.

« Nous sommes dans le top 3 des équipes qui accordent le moins de buts dans la LHEQ, avec seulement 18 buts accordés en 10 matchs. À l’inverse cependant, on ne marque pas beaucoup de buts, avec seulement 22 buts inscrits pendant la même période. On travaille présentement sur différents aspects techniques afin de marquer davantage, et de faire passer notre moyenne de buts de 2,2 à 3 par match », a indiqué l’entraîneur.

« On cherche à créer des jeux en unité de cinq en zone offensive, et pour ça, les défenseurs doivent s’impliquer davantage et appuyer les attaquants en leur offrant des options supplémentaires. Trop souvent, nos attaquants se retrouvent en fond de zone. On met aussi l’accent sur différents aspects techniques afin de développer les aptitudes individuelles des joueurs. »

Il n’y a pas de capitaine cette année chez les Harfangs. Le leadership se partage entre les quatre assistants Guillaume Fillion, Maverick Roux Parenteau, Andrej Ecim et Justin Drolet.

« L’équipe forme un groupe soudé qui est ensemble depuis trois ans. Les gars se connaissent bien. »

Les Harfangs auront un adversaire de taille pour amorcer le TIBS. Mercredi, à 18 h 40, ils affronteront justement les Cascades élites.

« Ce sera un match serré entre deux organisations qui font partie de la structure des Cantonniers de Magog (Ligue de hockey midget AAA du Québec) »

Le Phoenix de Sherbrooke catégorie bantam AA sera en action mercredi soir à 18h, face à Grayson, au Complexe Thibault GM. Le Phoenix est présentement deuxième dans sa ligue, à seulement deux points de la première place.

Bantam AA

Sherbrooke sera aussi représenté dans la catégorie bantam AA avec la présence du Phœnix.

L’équipe dirigée par Antoine Hallé et Jérémy Benoît est actuellement au deuxième rang du classement régional, avec une fiche de quatre victoires, quatre défaites et un verdict nul, en neuf matchs, et 18 points.

Ils ne sont qu’à deux points du sommet, occupé par les Vics de la Haute-Yamaska, qui ont 20 points. Sébastien Lajoie