Les Harfangs bantam AAA relève de Sherbrooke avaient raison de célébrer vendredi après-midi.

TIBS : les Harfangs éliminent une équipe invaincue

Les Harfangs de l’école secondaire du Triolet n’ont pas emprunté le chemin le plus facile pour accéder aux rondes éliminatoires du Tournoi international bantam de Sherbrooke, mais ils y sont parvenus en infligeant un premier revers en 14 matchs à l’Intrépide de Gatineau.

Les Sherbrookois réservaient un scénario hollywoodien aux spectateurs présents vendredi après-midi au Centre Julien-Ducharme. Personne ne donnait cher de la peau des hommes d’Alex-André Perron puisque ces derniers se mesuraient à une équipe toujours invaincue jusqu’à ce jour.

«La mission était difficile, admet l’entraîneur des Harfangs bantam AAA relève. Pas seulement à cause de l’identité de notre adversaire, mais aussi parce que mes joueurs étaient très fatigués. C’était notre deuxième partie de la journée.  On a tout de même bien géré notre énergie contre la meilleure équipe au Québec.»

Plus tôt dans la journée, les Harfangs s’étaient fait jouer le tour par les Élites de Beauce-Appalaches dans une défaite de 3 à 2 en fusillade.

Cette fois, Lewis Gendron et Éloi Bourdeau ont mis fin au débat contre Gatineau en marquant en fusillade. Anthony Hall et Sam Laroche ont été les deux marqueurs de la partie pour les Sherbrookois.

«J’ai envoyé des joueurs qui sont bons sous pression et qui sont capables de bien jouer malgré un manque d’énergie. Ils adorent ça même. D’ailleurs, sur les trois tireurs, deux sont des défenseurs. C’était audacieux, mais la chance a été de notre bord», précise Alex-André Perron.

«Je suis très compétitif et mon père m’a toujours dit de faire comme si je jouais dans la cour ou à la patinoire du parc dans les moments importants, a affirmé le capitaine Lewis Gendron. C’est ce que j’ai fait avant de m’élancer, donc je n’étais pas du tout stressé.»

Des Harfangs sans complexes

La fiche de l’Intrépide n’a pas semblé intimider les Harfangs.  «Personne n’a parlé des 13 victoires et aucune défaite de l’Intrépide avant la rencontre, avoue l’entraîneur. Tout ce que l’on savait, c’est qu’il est impossible de jouer six parties parfaites dans un tournoi. C’est bon pour nous et bon pour les autres. Malgré notre défaite de ce matin, on savait qu’il ne s’agissait pas d’une mauvaise performance, mais on était conscients que l’on venait de trébucher. Il fallait passer par-dessus cette épreuve-là et ce soir, il y a eu un déclic chez nos joueurs.»

«On savait que ça n’allait pas être facile, mais on croyait en nos chances même si tout le monde est épuisé, renchérit Lewis Gendron. On savait toutefois que l’autre équipe avait aussi joué ce matin. Le fait de les avoir battus, ça nous donne beaucoup de motivation, mais ce n’est pas fini. Il y a encore de bonnes équipes au tournoi.»

«Comme je le disais en début de tournoi, viser une victoire en finale est audacieux, mais réalisable, indique l’entraîneur. On espérait simplement être constants dans nos performances et après trois bons matchs, on peut dire mission accomplie jusqu’à maintenant. Si l’on joue aussi bien à notre quatrième match ce week-end, mais que l’on perd, ça pourrait tout de même nous donner l’élan nécessaire pour le reste de la saison. Sans dire que les joueurs se sentent invincibles, ils sont prêts à affronter n’importe qui maintenant. Par contre, il faudra remettre du gaz dans le réservoir.»

La prochaine partie des Harfangs bantam AAA relève aura lieu samedi à 14 h 10 au Complexe Thibault GM contre le Vert et Noir de l’École Fadette.

Après s’être inclinés contre les Cascades Élite au compte de 4 à 3 vendredi midi, mettant ainsi fin à leur séquence sans défaite après dix parties, les Harfangs bantam AAA de l’école secondaire du Triolet on vu leur expérience au TIBS prendre fin en soirée à la suite d’un revers de 2 à 1 en fusillade face aux Seigneurs de Milles-Iles. Deux défaites qui arrivaient à un bien mauvais moment pour les troupiers de Samuel Collard. Mathis Dufour a été le seul marqueur chez les Sherbrookois.

En vitesse

Les Harfangs cadets du Triolet se mesureront aux Grenadiers du Lac-St-Louis samedi matin 8 h à Rock Forest et disputeront leur troisième match du TIBS en soirée, encore à Rock Forest.

***

Toujours chez les cadets, les Carnicas de l’école secondaire La Ruche seront en action pour une deuxième fois au TIBS à 12 h 30 à Rock Forest et tenteront d’obtenir un premier gain cette saison, cette fois contre les Voltigeurs du Collège Bourget. Ils renoueront avec l’action en soirée, tout comme les Harfangs.

***

Le Phœnix de Sherbrooke bantam AA s’est incliné en fusillade par la marque de 3-2 contre les Bastions de Blainville vendredi. Le tout dans la controverse puisque l’arbitre a révisé un but des Bastions lors des tirs de barrage pour ensuite leur offrir la victoire. Le Phœnix a subi trois défaites en trois matchs et est maintenant éliminé.

***

Toutes les finales auront lieu dimanche en fin de journée au Complexe Thibault. L’horaire des matchs se trouve sur le site web du TIBS.