Comme ses coéquipiers des Harfangs AAA relève, Maverick Roux-Parenteau a été incapable de déjouer le gardien des Cascades élites des Bois-Francs-Drummond qui ont remporté ce duel 1-0.

TIBS : Les Harfangs AAA blanchis en lever de rideau

Si les Harfangs bantam AAA relève du Triolet veulent gagner le tournoi Tournoi international bantam de Sherbrooke (TIBS) comme ils en ont l’objectif, ils devront marquer des buts. Ils n’ont pas été en mesure de le faire en lever de rideau du tournoi, mercredi, dans une défaite de 1-0 face aux Cascades élites des Bois-Francs-Drummond.

L’entraîneur-chef de l’équipe locale, Alexandre Durette, ne cache pas que son équipe a de la difficulté à marquer des buts. Et cette réalité ne date pas d’hier. « C’est le défi avec cette équipe. Ça fait quelques années qu’ils jouent ensemble et le challenge qu’ont eu les entraîneurs, c’est de marquer plus de buts. On accorde deux buts par match, mais le problème c’est qu’on en compte moins de deux. Il faut en compter plus que ça, je suis certain que ça va débloquer », pense-t-il.

Le résultat aurait pu être bien différent si les Harfangs avaient profité de leurs six chances en avantage numérique. « J’ai remarqué que dans cette situation, les gars avaient l’air un peu stressés. Première fois au TIBS, il y a beaucoup de monde dans les gradins. On avait besoin d’un but, je sentais que les gars serraient un peu le bâton », analyse l’entraîneur.

« On a fait 24 tirs au but, enchaîne-t-il. Je me demande pour combien d’entre eux il y avait un joueur des Harfangs devant le gardien pour bloquer sa vue. Je pense que c’est ça le problème : le gardien de l’autre côté voit très bien les tirs, c’est facile pour lui de les arrêter. »

« C’était un match très excitant, convient le pilote des Harfangs. On appréhendait beaucoup ce match contre les Cascades, qu’on affronte souvent durant la saison. C’est une rivalité, les gars se connaissent. Ils se chicanent un peu sur la glace et se lâchent des petits commentaires. Ça attise un peu le feu! » convient-il, ajoutant que le match était très serré.

Excellent gardien

Le gardien Louka Cloutier a sauvé les plumes des Harfangs à plusieurs reprises. Son fait saillant : un arrêt clé en première période. Il a sorti sa jambière droite contre Antoine Boudreau qui s’amenait seul vers lui.

« Ça fait quelques matchs que Lucas sort bien, analyse Durette. C’est un gardien très confiant qui bouge bien et qui comprend bien le jeu. Je sais que lorsqu’il est dans le filet, on ne se fera pas marquer beaucoup. »

Les Harfangs seront de retour sur la patinoire Chevrolet du Complexe sportif Thibault-GM, vendredi à 11 h 10.