Les joueurs de tennis attendaient cette journée avec impatience et la Ville de Sherbrooke leur a rendu la vie facile en ouvrant ce mercredi matin tous ses terrains de tennis à la grandeur du territoire, tout comme à Magog et dans plusieurs autres villes de la région.
Les joueurs de tennis attendaient cette journée avec impatience et la Ville de Sherbrooke leur a rendu la vie facile en ouvrant ce mercredi matin tous ses terrains de tennis à la grandeur du territoire, tout comme à Magog et dans plusieurs autres villes de la région.

Terrains de tennis: un défi pour les cols bleus

Les joueurs de tennis attendaient cette journée avec impatience et la Ville de Sherbrooke leur a rendu la vie facile en ouvrant ce mercredi matin tous ses terrains de tennis à la grandeur du territoire, tout comme à Magog et dans plusieurs autres villes de la région.

La pratique du tennis étant maintenant permise par le gouvernement du Québec, les municipalités estriennes avaient comme but de rendre disponible l’ensemble de leurs terrains le 20 mai au matin. 

«C’était un bon défi puisque les cols bleus ont commencé à préparer les terrains jeudi en milieu d’après-midi seulement après l’annonce du gouvernement et ils ont travaillé là-dessus vendredi et mardi uniquement à cause du long week-end férié, informe Nancy Corriveau, porte-parole à la Ville de Sherbrooke. Dix cols bleus avaient le mandat d’ouvrir les terrains. Normalement, ils ne sont que trois, mais possèdent plus de temps. Aucun temps supplémentaire n’a été chargé.»

À la Ville de Sherbrooke, les huit terrains de tennis du Centre récréatif de Rock Forest sont ouverts gratuitement du 20 au 31 mai.

Des règles à suivre

Les habitudes des joueurs devront toutefois changer. Pour l’instant, ils devront jouer en simple à l’extérieur, respecter une distanciation de deux mètres, utiliser chacun leurs propres balles et éviter la poignée de main en fin de partie. 

Un affichage sur les lieux rappelle les consignes à respecter. D’autres exemples: aucun cours n’est permis sur les terrains municipaux et tous les joueurs doivent apporter leur eau, se laver régulièrement les mains, tousser dans leur coude et jeter leurs mouchoirs à la poubelle.

Des associations optimistes

La Ville de Coaticook a pour sa part pris l’initiative d’ouvrir deux des quatre terrains éclairés du parc Shurtleff, près de la Polyvalente La Frontalière, dès le 16 mai. 

L’Association de tennis de Coaticook se dit d’ailleurs confiante de voir les activités régulières reprendre rapidement.

«Nous sommes convaincus qu’il sera possible d’organiser une ligue d’été, mais pour l’instant, les directives du gouvernement ou des associations qui encadrent la pratique du tennis ne nous autorisent pas à le faire, avance-t-on. Nous ne sommes pas certains cependant que le jeu en double soit permis cet été.»

Pickleball, vélo et sports nautiques

Les surfaces de pickleball des parcs Saint-Alphonse-de-Liguori, Belvédère, Marin et Central à Sherbrooke et tous les terrains à Magog sont également disponibles.

Le vélo de montagne ainsi que les sports nautiques sont à nouveau autorisés, mais sous certaines conditions et en suivant les règles d’hygiène.

Pour ce qui est des sports nautiques, ils doivent être pratiqués avec son propre équipement et dans des embarcations simples.

Notons toutefois que selon les directives du gouvernement, les quais flottants de Magog situés à la pointe Merry ne sont toujours pas accessibles.