Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Sports

Un baromètre intéressant

Six mois après avoir nettoyé la seule tache à son dossier professionnel, Simon Kean reprend le boulot samedi soir à Montréal, afin de lancer un premier véritable message à la scène internationale.

Son combat face à Siarhei Liakhovich ne soulève peut-être pas autant les passions que ses rendez-vous avec Adam Braidwood et Dillon Carman, mais il est beaucoup plus significatif puisque ce Biélarusse est un ancien champion du monde.

Steve Turcotte

Ces joueurs qui déjouent les calculs…

CHRONIQUE / Il y en a toujours, des joueurs qui déjouent les calculs. Particulièrement dans le junior, alors qu’une année de maturité supplémentaire peut faire une grosse différence.

Voici cinq joueurs qui ont fait grimper leur cote ces derniers mois. Et qui ont, par le fait même, dopé les résultats de leur équipe!

Sports

Les Cataractes signent un cinquième gain de suite à Saint-John

Grâce à une irrésistible remontée, les Cataractes sont parvenus à étirer à cinq leur séquence victorieuse en l’emportant 4-3 à Saint-John samedi.

Les équipiers de Daniel Renaud avaient en effet encaissé les trois premiers buts du match. Mais Gabriel Denis a pris les choses en main au milieu du match. Son premier but a fait virer le vent, puis son deuxième but du match au milieu de la troisième a permis aux visiteurs de rattraper leurs hôtes. Denis, élu la première étoile du match, avait aussi laissé tomber les gants en fin de première période.

C’est finalement Charles Beaudoin, avec son neuvième but de la campagne, qui a départagé les deux équipes avec un peu moins de neuf minutes à écouler au duel. Armé d’une avance d’un but, le gardien Antoine Coulombe a alors su naviguer pour conduire son équipe jusqu’aux deux points à l’enjeu.

Vasily Ponomarev a inscrit l’autre filet des vainqueurs, qui ont dominé 36-27 dans la colonne des tirs cadrés. Les Cataractes termineront ce voyage dans les Maritimes par un arrêt à Bathurst dimanche après-midi.

Sports

La boxe doit s’ajuster

CHRONIQUE / Le gala du Groupe GYM samedi à Québec a fait jaser.

J’étais dans la Vieille Capitale la veille pour le match Cataractes-Remparts, des confrères m’ont raconté qu’il y avait 1300 billets vendus pour cette carte mettant en vedette la championne du monde Marie-Ève Dicaire. Il y avait probablement moins de 2000 fans le lendemain. Dans un amphithéâtre qui peut en accueillir 10 fois plus! Ils ont eu beau configurer le Centre Vidéotron pour utiliser seulement le quart de la superficie, ça restait sûrement assez dégarni visuellement dans les gradins. Ainsi que dans les poches des promoteurs!

Sports

Les recrues dans la LHJMQ: une structure à repenser

Il y a actuellement 35 joueurs québécois qui évoluent régulièrement dans la LNH.

De ce nombre, 17 n’ont pas joué dans la Ligue midget AAA à 15 ans (16 midget Espoir, un midget B). Dix-neuf de ces 35 joueurs n’ont pas évolué dans la LHJMQ à l’âge de 16 ans (ils ont joué midget AAA). Vingt-trois de ces 35 joueurs n’ont pas été des choix de première ronde ni dans la LHJMQ ni dans la LNH.

Sports

À un coup de fil de la grande ligue!

CHRONIQUE / Samuel Girard et Anthony Beauvillier font rayonner les Cataractes par leurs prouesses dans la LNH. À l’échelon inférieur, dans la Ligue américaine, quelques autres anciens porte-couleurs de la plus vieille formation de la LHJMQ espèrent avoir une opportunité bientôt de se faire valoir dans la grande ligue. Voici une courte liste d’anciens qui sont à un coup de téléphone du show.

Simon Benoit, Ducks

Gulls de San Diego 13 PJ 2-4-6 +1

Sports

Le projet Nizhnikov

CHRONIQUE / Depuis le début de son règne, Martin Mondou a eu plusieurs fois la main heureuse en prenant des chances avec des joueurs qui passaient sous le radar. Mathieu Gagnon, Giovanni Fiore, Marc-Antoine Pépin ont été obtenus pour une bouchée de pain, et l’ont fait passer pour un génie!

D’autres dossiers plus délicats ont aussi été couronnés de succès. Rappelez-vous de Kirill Kabanov, débarqué en ville la saison de la Coupe Memorial. La venue en Amérique du Russe avait été largement publicisée. Kabanov n’avait pas rempli les attentes à Moncton, ni à Lewiston. Au-delà de son jeu sur la glace, il avait une personnalité excentrique. Mondou l’a quand même amené à Shawinigan lors de la saison la plus importante de l’histoire de l’organisation, et Éric Veilleux a réussir à en faire un guerrier… après des mois d’efforts! Solide en séries malgré la déconfiture de l’équipe, puis il a été l’un des joueurs le plus visibles de son équipe lors du gros tournoi national.

Steve Turcotte

L’art de se faire un prénom

CHRONIQUE / Jacob Guévin, Zachary Bolduc, William Rousseau et Martin Mondou sont revenus du Défi mondial des moins de 17 ans il y a quelques heures. Au-delà des résultats pour ces Mauriciens, c’est une expérience enrichissante à tous points de vue, qui peut servir de tremplin vers une carrière professionnelle.

C’est le même raisonnement pour Elliott Mondou, invité de dernière minute. Entraîneur vidéo des Cataractes, son nom commence à circuler abondamment dans ce domaine pointu. Si papa Martin lui a ouvert les portes du junior, Elliott s’assure depuis de se faire un prénom.

Sports

À un but d’un mariage!

Qui a dit que la plus grande lacune du Canadien, c’était le flanc gauche de sa défensive?

Pour infliger une deuxième défaite en temps réglementaire à ces satanés Bruins, le Canadien les a surpris avec trois buts produits par la position la plus faible sur son échiquier.

Steve Turcotte

Un nouveau défi stimulant pour Damphousse

CHRONIQUE / C’est un ex-choix de première ronde qui a maintenant le mandat d’épier les meilleurs éléments qui seront éligibles au prochain repêchage de la LNH.

L’Aleximontois Jean-François Damphousse s’est joint à la centrale de recrutement de la LNH en début de saison, après deux ans passés à la tête du programme des Aigles bleus de l’université de Moncton. Il a obtenu le mandat de couvrir la LHJMQ, et doit aussi passer du temps en Ontario et aux États-Unis pour être en mesure d’avoir un regard complet sur la prochaine fournée du circuit Bettman.

Sports

Sans bavure

COMMENTAIRE / Le Canadien a fait son boulot jeudi soir. Face à un club qui peine à sortir la tête de l’eau, il fallait absolument engranger les deux points à l’enjeu.

Commentaire

Sports

Effort stérile

Quand un lanceur étoile est dans les câbles, il faut l’achever. Si tu laisses passer cette chance, bonne chance pour l’épingler par la suite.

Au hockey, c’est la même chose avec les super puissances. Le Lightning connaît un départ ordinaire en 2019-20, mais sa force de frappe est incontestable. Le Canadien a loupé sa chance de placer les rock stars de Jon Cooper sur les talons quand Artturi Lehkonen n’a pu battre Andrei Vasilevskiy sur une échappée pendant un désavantage numérique en début de deuxième.

Sports

Jonathan Deschamps: à la bonne place, au bon moment

Passer directement des rangs universitaires canadiens à la Ligue américaine de hockey, ça relève de l’exploit. Maintenant, imaginez si, en cours de route, le joueur remplace son bâton et ses gants… par un sifflet!

Voilà l’invraisemblable histoire de Jonathan Deschamps, retombé en amour avec le sport qu’il a adopté il y a une quinzaine d’années.

Steve Turcotte

«L’herbe n’est pas plus verte l’autre bord»

CHRONIQUE / Le retour au Québec de Zachary Bolduc la semaine dernière a relancé le débat NCAA et LHJMQ, qui s’était invité au dernier repêchage des joueurs midgets en juin dernier.

Bolduc, comme plusieurs autres choix potentiels de première ronde, avait avisé les équipes qu’il désirait s’aligner aux États-Unis en 2019-20. Ça l’a fait reculer jusqu’au 14e rang du repêchage, où l’Océanic l’a cueilli comme un fruit mûr. Une petite visite de Rimouski, un appel de Sidney Crosby, quelques semaines au Mount St.Charles et hop, Bolduc est revenu sur sa décision.

Sports

L’année du Lightning dans la LNH, deuxième essai!

La saison 2018-19 devait être celle du Lightning, quinze ans après le sacre des Lecavalier, Richards, St-Louis, Boyle et Khabibulin. La bande à John Cooper a en effet dominé outrageusement la LNH en saison régulière... avant de carrément s’effondrer en séries. Et, surprise, ce sont les Blues de St.Louis qui ont bu dans le gros trophée.

Malgré cette déconfiture des Stamkos, Kucherov, Vasilevskiy, Hedman et McDonagh, notre panel d’experts reste derrière le Lightning pour la campagne 2019-20, avec pas moins de 17 votes sur 23 qui lui prédisent la 2e Coupe Stanley de l’histoire de la concession. Finalistes le printemps dernier, les Bruins ont recueilli deux votes. Les quatre autres votes sont éparpillés aux quatre coins de la ligue.

Steve Turcotte

Des ténors et des jeunes

CHRONIQUE / Une dizaine de patineurs développés sur le territoire de la Mauricie vont patiner sur les surfaces de jeu de la LHJMQ en 2019-20. Le groupe serait plus relevé, si les Jacob Guévin, Zachary Bolduc, William Rousseau et Joakim Lemay avaient accepté de renoncer à leur plan de viser la NCAA. Coup d’œil sur ces jeunes qui font la fierté des programmes où ils ont été élevés.

Xavier Bouchard, Drakkar

Déjà une quatrième campagne dans le junior pour Bouchard, et probablement sa dernière. Choix des Golden Knights, le grand défenseur dispose de quelques mois pour les convaincre qu’il mérite un contrat. Bouchard sera l’un des bons arrières dans la ligue cette année. Et si le Drakkar opère un virage jeunesse aux Fêtes, il sera à coup sûr l’un des éléments les plus convoités.

Steve Turcotte

Cinq joueurs qui pourraient changer les données

CHRONIQUE / Après le dépôt des prévisions des experts la semaine dernière, la 51e saison de la LHJMQ est maintenant enclenchée. Voici cinq joueurs qui ont le potentiel de faire mentir les prédictions générales. Certains ont déjà amorcé le travail!

Gabriel Denis, Cataractes

Malgré deux saisons de misère, les Cataractes n’ont jamais démissionné sur Gabriel Denis. Leur patience pourrait être récompensée, Denis a connu un camp du tonnerre, au point d’être nommé capitaine de l’équipe!

Steve Turcotte

Quelle sorte d’éléphant, le Colisée?

CHRONIQUE / Une conférence de presse, à 2400 km de Trois-Rivières, pourrait influencer directement la façon de meubler le nouveau Colisée de la cité de Laviolette.

Dean MacDonald, le propriétaire des Growlers de Terre-Neuve dans la East Coast League, a convoqué la presse aujourd’hui pour faire le point sur ses négociations avec les gestionnaires du Mile One Stadium, à St. John’s.

Steve Turcotte

Un job à défendre, un job à voler

CHRONIQUE / Pour les mordus de hockey, les camps d’entraînement de la LNH sont passionnants. Des jeunes poussent dans le dos des vétérans, les entraîneurs font une multitude de nouvelles combinaisons, et certaines surprises finissent toujours par se produire.

Pour les joueurs, c’est une autre bibitte. À moins d’être une vedette établie, il y a toujours un enjeu important dans cette première étape d’une saison. Ils s’y préparent depuis le début de l’été mais ça n’empêche certainement pas la nervosité de les tenailler.

Steve Turcotte

Beaucoup de bruit pour rien

CHRONIQUE / Claude Julien est un sacré farceur.

Il avait excité bien des gens il y a une dizaine de jours en refusant de commenter la prochaine saison du Canadien, invoquant que des choses pouvaient se passer d’ici au tournoi de golf de l’équipe.

Steve Turcotte

Une pyramide qui vacille

CHRONIQUE / C’est la rentrée du football scolaire en Mauricie ce week-end. Une longue et belle tradition, qui a rejoint des milliers de personnes au fil des décennies.

Cette tradition est en péril.

Sports

Une vie de nomade

Un premier match préparatoire dans la LHJMQ, ça amène à l’aréna des parents fiers de leur fils.

Pour certains, ce sera la seule occasion de toucher à ce calibre de jeu, après y avoir rêvé depuis qu’ils sont gamins. Pour d’autres, c’est la première étape d’une carrière junior qui peut s’étirer sur cinq ans. Dans les deux cas, il y a de la nervosité dans l’air, et pas seulement sur la surface de jeu! Dans les gradins, il y a d’ailleurs bien souvent plus de familles de joueurs que de fans en août…

Sports

NASCAR Pinty's: Dumoulin et Camirand dans le top 10

TROIS-RIVIÈRES — Le Grand Prix de Trois-Rivières maintenant derrière eux, les pilotes de la série NASCAR Pinty’s reprenaient l’action ce samedi à l’occasion du Bumper to Bumper 300 disputé au Riverside International Speedway d’Antigonish en Nouvelle-Écosse.

À l’issue d’une course relativement chaotique qui s’est conclue en prolongation, c’est l’Ontarien Jason Hathaway qui a franchi le fil d’arrivée en premier, suivi de près par la voiture numéro 17 de D.J. Kennington. La troisième marche du podium, quant à elle, a été occupée par le Québécois Alex Tagliani, qui a ainsi enregistré un deuxième podium en autant de courses.

Les 195 premiers tours de la course ont toutefois été l’affaire de Kevin Lacroix, qui a semblé piloter la meilleure voiture de ce circuit ovale cette fin de semaine. Le Québécois a finalement chuté au sixième rang après s’être vu ravir la pôle par Hathaway lors de l’une des nombreuses relances.

Fort d’un titre de champion au GP3R, le Trifluvien Louis-Philippe Dumoulin a pour sa part conclu l’épreuve au pied du podium après avoir fait face à beaucoup d’adversité pendant la course. Dès la séance d’essais libres, des problèmes sont survenus sur la voiture et ont empêché l’équipe de fixer tous les réglages avant le début de l’épreuve. À la mi-course, c’est plutôt un essieu qui a rendu l’âme sur sa voiture, forçant le pilote à repartir à la toute fin du peloton, plus d’un tour derrière le meneur. Dumoulin a ensuite été en mesure d’effectuer la remontée, mais a dû se contenter d’une quatrième position.

Dans les circonstances, c’est un résultat relativement satisfaisant pour le pilote et son équipe. «L’équipe a travaillé extrêmement fort et a été très rapide pour effectuer des réparations majeures. Je suis très fier de ma gang. De plus, ayant dû me battre avec une voiture comportant quelques problèmes, le simple fait d’avoir pu revenir et me battre avec les meneurs me satisfait pleinement», explique-t-il.

Louis-Philippe Dumoulin et son équipe connaissent d’ailleurs une séquence des plus encourageantes ces derniers temps grâce à un résultat dans le top-5 lors de chacune des six dernières courses. «Les bonnes performances se poursuivent pour nous et nous arrivons dans des pistes que nous apprécions beaucoup et dans lesquelles on a obtenu de très bons résultats dans le passé. Nous sommes donc très heureux et motivés pour tenter de gagner le championnat.» En ce moment, le Trifluvien occupe le troisième rang au classement général, 17 points derrière le meneur Andrew Ranger.

En ce qui a trait au pilote centricois Marc-Antoine Camirand, il a lui aussi été forcé de se débrouiller dans des conditions peu enviables, mais a tout de même réussi à percer le top-10 à l’issue des 300 tours. Après une séance de pratique écourtée, le pilote a subi une crevaison pendant la course, ce qui lui a fait perdre deux tours sur le meneur. «Ça n’a pas été une journée facile. On a dû essayer de survivre pour ramener la voiture en un seul morceau à la fin de la course. On ne pouvait donc pas demander beaucoup mieux qu’une dixième place. Ayant connu quelques difficultés en circuits ovales cette année, c’est une position encourageante qui démontre une bonne amélioration pour l’équipe», souligne Camirand, qui souhaite s’amuser au maximum en y allant une course à la fois d’ici la fin de la saison.

Les pilotes seront de retour en piste dès le week-end prochain alors que se tiendra le Total Quartz 200 au Canadian Tire Motorsport Park de Bowmanville en Ontario.

Sports

L’été américain de Simon Kean

Tant qu’à soigner une blessure à un coude en plein été, aussi bien en profiter pour réaliser un vieux rêve.

Depuis plus d’un mois, Simon Kean arpente les routes des États-Unis à bord de son nouveau VUS. New York, Memphis, Nashville, Las Vegas ont notamment été visitées par le Grizzly, qui voyage en solo.

Sports

L’art de se lier les mains

CHRONIQUE / Marc Bergevin a dû se piler sur le cœur pour déposer cette offre hostile à Sebastian Aho. Il est reconnu pour être très amical avec ses homologues au sein de ce country club fermé. Il sait que certains ponts vont être brûlés avec cette décision, il a quand même décidé de faire preuve d’audace. Le job avant les chums, en somme. Pour ça, bravo.

Aho n’était d’ailleurs pas le seul joueur autonome avec restriction qui pouvait susciter la convoitise. Paraît que le Canadien avait aussi dans sa mire Braydent Point, alors que le Lightning est étouffé par le plafond. Faut espérer que Bergevin et son groupe ont également étudié le dossier Mitch Marner, le joueur qui cadrait le mieux avec ses besoins.

Sports

Pourquoi tant de haine?

CHRONIQUE / En faisant de Simon Kean l’une de ses têtes d’affiche, Eye of the Tiger Management a placé le Trifluvien sous les projecteurs.

Vous avez vu les chiffres, plus de 740 000 personnes ont regardé Kean passer le K.-O. à Dillon Carman samedi soir dernier à Shawinigan. Cette extraordinaire visibilité n’a pas que des effets positifs pour l’athlète de 30 ans, qui doit naviguer depuis avec un flot étonnant de commentaires négatifs.

Steve Turcotte

Bergevin doit magasiner du renfort

CHRONIQUE / Ma consoeur de travail Louise Michaud ne sera pas fière. Au beau milieu de ses vacances, j’écris sur le hockey. Celle qui m’aide dans la confection de nos pages sportives croyait en avoir fini pour un bon bout de temps avec notre sport national quand les Blues ont levé le gros trophée la semaine dernière.

«C’est l’été, il commence à faire beau, on passe aux sports d’été!», m’a lancé celle qui est l’une des doyennes de notre salle de rédaction, le soir de la consécration de l’ex-Estacades Samuel Blais et de ses potes.

Steve Turcotte

Une carrière sur la ligne

CHRONIQUE / Une belle carrière de 15 ans – amateur et professionnelle – sera sur la ligne samedi soir au Centre Gervais Auto. C’est Simon Kean qui le voulait ainsi. Dès le lendemain de sa défaite face à Dillon Carman en octobre dernier, il suppliait son patron Camille Estephan de mettre sur pied la revanche.

Quand les négociations piétinaient, il a même offert à l’Ontarien de régler leurs comptes dans un gymnase à portes fermées, comme Rocky et Apollo l’ont fait à la fin de Rocky III! Tant mieux si les deux clans ont fini par s’entendre. Tant qu’à prendre des coups, aussi bien le faire devant des milliers de personnes et encaisser un beau chèque de paie!

Steve Turcotte

Le calme avant la tempête?

CHRONIQUE / Il y a peu de répit au hockey junior.

Le tournoi de la Coupe Memorial vient juste de se terminer, les 18 équipes de la LHJMQ sont en train de faire leurs valises et convergeront vers la Vieille Capitale en milieu de semaine prochaine, pour les Assises du circuit Courteau dont le point culminant sera évidemment le repêchage des joueurs midgets samedi au domicile des Remparts.