Stéphane Ouellet (à dr.) se mesurera à l'agent d'immeuble Guylain Ramsay à l'occasion d'un combat de démonstration, le 23 mai.

Stéphane Ouellet de retour dans le ring

Près de dix ans après avoir tiré sa révérence de la boxe professionnelle, Stéphane Ouellet remontera dans un ring pour la première fois, le 23 mai, afin d'affronter l'agent d'immeuble victoriavillois Guylain Ramsay dans le cadre d'un combat de démonstration.
«Je suis un gars positif dans la vie et ce qu'ils m'ont demandé, c'est très positif. J'ai recommencé à m'entraîner, je ne veux pas arriver ici et avoir l'air cave, a indiqué le boxeur poète avec son franc parlé habituel. J'ai des amis qui ont accepté de m'entraîner et je dois admettre que j'ai retrouvé le plaisir de boxer».
Si ce combat a une connotation spéciale pour l'ancien multiple champion, il sera tout aussi exceptionnel pour l'homme d'affaires. Stéphane Ouellet est l'idole de Guylain Ramsay depuis plusieurs années. Jamais il n'aurait pu imaginer se retrouver dans la même arène.
«Je suis très fier, on dirait que je ne le réalise pas. Même si je serai impressionné, je ne suis pas là pour perdre, je vais être là à 100%. Je m'entraîne déjà depuis plusieurs mois et j'ai déjà perdu 95 livres», a-t-il dit, précisant qu'il avait mis les gants pour la première fois à 12 ans, mais n'avait jamais vraiment livré de combat.
De boxeur à camionneur
Après son cuisant revers face à Joachim Alcine, le 17 décembre 2004, Stéphane Ouellet a entrepris de refaire sa vie. Il a obtenu son diplôme d'études secondaires avant de se lancer dans un diplôme d'études professionnelles en transport par camion. Il travaille présentement en tant que camionneur au Saguenay-Lac-Saint-Jean.
«J'ai tellement planté après ma carrière, il a fallu que je retrouve mes repères, que je refasse ma vie. Le fait de retourner à l'école m'a beaucoup aidé. Je suis fier de ce que j'ai accompli, ça n'a pas de bon sens», a affirmé le sympathique personnage.
S'il n'a pas conservé d'héritage financier de sa prolifique carrière de boxeur, Ouellet conserve un bagage et une expérience qu'il chérit. Il se réjouit qu'encore aujourd'hui, les gens le reconnaissent dans la rue et lui demande de signer des autographes.
«La seule chose qui me rend triste c'est de la façon dont ça s'est terminé. Lorsqu'ils pensent à moi, les gens se souviennent tous de ce combat. J'aurais aimé terminer sur une note plus positive», a-t-il ajouté.
L'athlète maintenant âgé de 42 ans continue d'écrire des poèmes, mais ne prévoit pas les publier dans un avenir rapproché, préférant les conserver pour lui. Il est toujours aussi passionné par la rédaction.
Des champions canadiens
Le combat Ouellet-Ramsay constituera la finale d'une carte complète de boxe au cours de laquelle on entend présenter des combats de championnat québécois et canadien. Les hommes d'affaires Sylvain Roux (Son X Plus) et Patrick Rondeau (Évasion) mettront également les gants pour deux rondes.
L'événement aura lieu au Colisée Desjardins à Victoriaville. Les profits du gala seront entièrement versés au Club KO-96, au centre naissance-famille de l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska, à la résidence Les Amis de Pierrot et au Club de boxe d'Alma.