Stéphane Julien aimerait bien mettre la main sur une perle rare locale pour le seconder derrière le banc du Phœnix.

Stéphane Julien cherche des adjoints locaux

Le choix des prochains entraîneurs adjoints n’est plus devenu une priorité chez le Phœnix de Sherbrooke, qui se concentre plutôt sur le prochain repêchage, qui aura lieu samedi à Shawinigan. Une fois l’encan 2018 terminé, l’entraîneur Stéphane Julien tentera de s’entourer d’un homme d’expérience et d’un jeune entraîneur d’ici afin de l’épauler.

« Notre organisation tenait à trouver un entraîneur des gardiens à temps partiel et l’ajout d’Éric Roy des Cougars du Collège Champlain était important pour nous. Ensuite, il fallait ajouter un responsable de l’équipement et on a choisi Jean Huynh du Titan d’Acadie-Bathurst. Maintenant, il y a le repêchage à préparer. Par la suite, je me donne environ deux semaines après le repêchage pour choisir les deux prochains adjoints », explique Julien.

Lire aussi: Pascal Rhéaume dirigera les Foreurs de Val-d’Or

Ce dernier aimerait dénicher des entraîneurs de la région.

« J’aimerais donner la chance à des entraîneurs d’ici parce qu’il y en a de très bons. Par contre, c’est difficile de trouver un adjoint qui connaît bien le rôle de défenseur et qui a de l’expérience en même temps. Pour ce qui est du deuxième adjoint, j’aimerais avoir la chance de compter sur l’aide d’un jeune entraîneur présentant un beau potentiel », souligne le pilote du Phœnix.

Si le processus était déjà bien entamé avant le départ de l’entraîneur adjoint Pascal Rhéaume vers Val-d’Or, tout est à recommencer maintenant.

« J’avais plusieurs bons candidats pour le poste de deuxième adjoint. Pascal est toutefois parti en sautant sur l’occasion de devenir entraîneur-chef des Foreurs, donc les besoins à combler deviennent différents. J’ai reçu plusieurs curriculum vitae. Certains candidats se retrouvent dans les circuits de développement comme le midget AAA, d’autres sont déjà dans la LHJMQ et certains en Europe », précise Stéphane Julien.

Des discussions ont eu lieu entre Jean-Christophe Poulin (midget espoir des Harfangs du Triolet) et l’organisation. David Evanghelo des Marquis du Mont-Sainte-Anne aurait aussi discuté avec l’équipe.

Parmi les autres noms soulevés : Mario Durocher et Jean-François Grégoire. On peut aussi penser à Jean-François Fortin, qui a joué son hockey junior à Sherbrooke et qui a vu ses deux acolytes quitter l’Armada de Blainville-Boisbriand : Joël Bouchard et Daniel Jacob, maintenant membre du Rocket de Laval.