Accompagnés du directeur du tournoi Martin Bazinet, Julien Anctil, Alexandre Joncas, Samuel Poulin et Vincent Anctil, du Phoenix, ont procédé à la mise au jeu protocolaire à l’occasion du match opposant les Conquérants de Basses-Laurentides, leur ancienne équipe, aux Harfangs de l’école secondaire du Triolet en classe AAA relève.

Souvenirs d’une saison de rêve

Samuel Poulin, Alexandre Joncas et les jumeaux Julien et Vincent Anctil, du Phoenix de Sherbrooke, ont plongé tête première dans leurs souvenirs, jeudi soir, lorsqu’ils se sont arrêtés au Tournoi national pee-wee de Waterloo.

Poulin, Joncas et les Anctil faisaient partie de la formation des Conquérants des Basses-Laurentides qui a tout gagné en 2013-2014, en classe AAA. Ils avaient remporté le tournoi de Waterloo, celui de Québec, celui de Saint-Hyacinthe, ils avaient été couronnés champions provinciaux, alouette. En tout et partout, ils n’avaient perdu qu’un seul match cette saison-là.

Xavier Parent, un autre joueur du Phoenix, faisait aussi partie de cette édition toute spéciale des Conquérants. Mais il a été retenu à Sherbrooke, jeudi.

« On revit de belles émotions ici ce soir, a lancé Poulin. On avait toute une équipe parce qu’on avait du talent, évidemment, mais aussi parce que nous étions soudés. La chimie, qu’importe le niveau, c’est important… »

Les joueurs du Phoenix se rappelaient clairement de leur passage au tournoi de Waterloo.

« C’est un beau tournoi, bien organisé, a souligné Alexandre Joncas. Je me souviens qu’il y avait beaucoup d’ambiance dans les estrades à chacun de nos matchs. »

Les Conquérants (chandails pâles) ont eu raison des Harfangs en classe AAA relève.

Poulin, Joncas et les Anctil étaient les invités d’honneur en cette soirée d’ouverture officielle du tournoi. Ils ont assisté à la victoire des… Conquérants aux dépens des Harfangs de l’école secondaire du Triolet 5-1 en classe AAA relève.

« Ils ont encore une belle équipe! », a souligné Julien Anctil.

« Amusez-vous! »

Avant le match, les représentants du Phoenix ont rencontré les joueurs des Conquérants. Leur message était simple : amusez-vous.

« Les tournois, c’est l’fun, a repris Poulin. Tu voyages, c’est là que tu couches à l’hôtel pour la première fois, ce sont souvent tes premières grosses expériences de gros hockey. Ce sont de beaux moments et il faut en profiter. »

Le Phoenix domine le classement général de la LHJMQ. Les attentes sont élevées envers la formation sherbrookoise cette saison.

« Il y a un peu de pression, c’est sûr, mais on a confiance en nous, a mentionné Joncas. Il faut y aller un match à la fois et ne pas voir trop loin en avant. Ce qui est vraiment agréable, c’est l’enthousiasme des amateurs de hockey de Sherbrooke. C’est l’fun de voir les gradins bondés. »

Le Phoenix visitera les Voltigeurs de Drummondville vendredi soir. Et il ne fallait pas que Samuel Poulin, Alexandre Joncas et les Anctil se couchent trop tard. Mais les Conquérants avaient une bonne avance lorsqu’ils ont repris la route et ils étaient contents…

LES GOUVERNEURS ÉCHAPPENT UNE AVANCE DE 3-0

Les Gouverneurs de Massey-Vanier menaient 3-0 après deux périodes face aux Pionniers de Lanaudière, jeudi soir, en classe AAA relève du Tournoi pee-wee de Waterloo. Mais « la chaîne a débarqué », pour reprendre l’expression de l’entraîneur Pascal Collard et les représentants cowansvillois se sont inclinés 5-4.

« C’est la première fois de la saison que nous avions une avance de 3-0, a mentionné Collard. Notre équipe est jeune, les gars manquent d’expérience, mais on progresse. Mais parfois, il se passe des choses comme ça… »

Les Gouverneurs n’ont remporté que deux victoires depuis le début de la saison au sein de la Ligue d’excellence du Québec.

 « Ce soir, on a mal géré l’avance. La confiance des jeunes est fragile. Mais il faut se rappeler que le processus est plus important que le résultat cette saison. L’important, c’est d’apprendre… »

Elliott Watson a dirigé l’attaque des Pionniers avec un tour du chapeau. Anthony Gosselin a été le meilleur des Gouverneurs avec un doublé.

En classe B, les Rockies de Bromont (0-2) ont subi un cuisant échec de 9-2 face au Phoenix de Sherbrooke.