Au total, ce sont quelque 1700 athlètes en gymnastique, en judo, en escrime et en cheerleading qui profiteront des rénovations qui seront apportés à l’édifice Expo-Sherbrooke.

Soulagement et enthousiasme chez Shergym

Terminés, les odeurs de monoxyde de carbone, la poussière sur le matelas, le manque d’aération et l’absence d’un bloc sanitaire adéquat ou d’un chauffage suffisant : c’est avec le sourire que les entraîneurs et les athlètes du club de gymnastique Shergym ont accueilli la confirmation que l’édifice Expo-Sherbrooke sera rénové.

Le projet de rénovation, évalué à quelque 6,2 millions de dollars, a été entériné par le conseil municipal de Sherbrooke, lors de la séance de lundi soir.

Précisons que le projet est toutefois tributaire de l’obtention d’une subvention de trois millions de dollars, qui sera acheminée au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, dans le cadre du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives.

La gymnastique, le cheerleading, le judo et l’escrime profiteront aussi des installations une fois que les rénovations seront complétées. La durée des travaux est évaluée à 12 mois.

Les conditions de la pratique du sport dans cet édifice ne sont pas optimales. Derrière un grand rideau, en fond de salle, un espace est réservé pour des camions de la voirie.

L’allumage des moteurs et leur odeur et l’ouverture et la fermeture des portes par grands froids incommodaient les athlètes et les entraîneurs.

L’absence d’un chauffage suffisant a même forcé l’annulation de quelques séances d’entraînement, au cours des dernières semaines, lors des périodes de grand froid.

« C’est un grand soulagement et surtout, une très bonne nouvelle pour le sport. On sait que la bâtisse est en bon état, très bien située, près du Cégep », a indiqué l’entraîneur-chef de club Shergym, David Altmeyer.

« Lorsque je suis arrivé au club, il y a un peu plus de deux ans, la priorité était d’embaucher des entraîneurs permanents, des gens de métier. On a désormais six entraîneurs à temps plein. C’est un gros investissement pour le club, mais ça porte fruit. »

« Maintenant, une fois que le projet de rénovation va se concrétiser, il faudra acquérir du matériel de qualité. L’ajout d’un bloc sanitaire, de vestiaires et de douches sera aussi un gros avantage. Cela va nous permettre de développer davantage la plage horaire de 11 h à 15 h consacrée aux adultes. »

Avec la gymnastique, le judo, l’escrime et le cheerleading, ce sont quelque 1700 jeunes qui profiteront de la rénovation de l’édifice Expo-Sherbrooke.

« Dans toutes les démarches, nous avons eu une très bonne écoute de la Ville, qui était très intéressée par le projet. »

Perreault 29e

Raphaëlle Perreault a terminé en 29e position lors de la compétition Élite Canada, la fin de semaine dernière à Québec.

« L’objectif était de terminer entre les positions 15 et 30 et de gagner de l’expérience. Le niveau de compétition y était très élevé, mais elle a bien fait. Les 24 premières gymnastes au cumulatif obtenaient un laissez-passer pour les championnats canadiens. Nous avons par contre soumis son cas à Gymnastique Canada et on attend des nouvelles », a dit David Altmeyer.

Quant à Mathys Jalbert, qui s’était lui aussi qualifié pour Élite Canada, il n’a pu compétitionner à cause d’une blessure au poignet.