Isabelle Bernier
Isabelle Bernier

SolidariCourse de passage en Estrie

MAGOG — Les conséquences de la COVID-19 amènent leur lot de nouvelles initiatives et activités pour garder la forme physique ou simplement changer de décor et aller respirer l’air à l’extérieur du foyer familial. Les coureurs et marcheurs, à défaut de s’aligner à la ligne de départ d’un marathon ou sur de plus petites distances sur route et en sentiers, voient surgir des nouveautés aussi originales les unes que les autres qui s’adressent à eux. La dernière en lice : la SolidariCourse.

Il s’agit d’une course à relais virtuelle qui a pris son envol dimanche à Rivière-du-Loup et qui traversera cinq régions du Québec, dont l’Estrie du 31 mai au 4 juin. La course doit se dérouler jour et nuit, sans arrêt, de ville en ville et région en région avec ceci comme particularité : le domicile de chaque participant, dont le temps de course ou de marche est limité à 60 minutes, servira de départ et d’arrivée. La distanciation de deux mètres exigée par le gouvernement du Québec ne se voudra donc pas un obstacle dans les circonstances. Derrière le défi sportif, il y a surtout une cause humanitaire qui consiste à remplir les coffres des banques alimentaires de chaque région participante.

La Magogoise Isabelle Bernier, personne ressource pour l’Estrie, explique le concept. « Chaque marcheur ou coureur choisira le trajet qui lui convient à travers une grille-horaire qui sera établie à partir des inscriptions que nous recevrons. Quand la SolidariCourse traverse une région, elle s’installe pour sept jours, 24 heures sur 24. En principe, chaque région a besoin de 168 participants. J’ai toutes les raisons de croire que nous réussirons à afficher complet en Estrie. Comme partout ailleurs, les places de nuit seront plus difficiles à remplir, mais j’invite justement ceux et celles qui voudraient pousser leur défi plus loin, à sortir de leur zone de confort et vivre l’expérience de nuit, de ne pas hésiter à foncer. »

Boule de neige

C’est Yvan L’Heureux de Rivière-du-Loup qui est l’instigateur de la SolidariCourse. « Dans le milieu de la course à pied extrême ou d’aventures, nous sommes plusieurs à rester connectés. Le projet d’Yvan est vite venu à nos oreilles et cela a fait boule de neige. Cela a eu un effet de vague très positif. On sent déjà un bel élan autour de la SolidariCourse. Travailler en équipe, entre les régions, c’est stimulant », note l’ultramarathonienne et auteure Isabelle Bernier.

Celle-ci ne s’est pas fait tirer l’oreille pour accepter de superviser la région estrienne. « Sortir, bouger, ce n’est pas seulement salutaire pour la santé physique. Ça l’est tout autant pour la santé mentale. J’en suis même très sensible. En plus, et c’est très important, tous les dons amassés par les participants seront versés à Moisson Estrie. Une façon d’aider les plus vulnérables. C’est très mobilisateur comme événement même si chaque participant s’exécutera en solitaire. Des amis peuvent se motiver entre eux et se comparer à la fin de leur expérience. »

Les personnes intéressées à joindre la SolidariCourse sont invitées à consulter la page Facebook de l’événement pour s’inscrire et obtenir des informations sur la collecte de fonds. Il est aussi possible d’écrire à Isabelle Bernier à l’adresse de messagerie suivante : isabellebernierconnexion@gmail.com.