La Loppett de ski de fond Subaru a été présenté au Mont Orford  et à Sainte-Catherine-de-Hatley samedi et dimanche.

Ski de fond : un coureur et une équipe aguerris

Quelques-unes des meilleures performances de la fin de semaine à la Coupe Québec de ski de fond ont été réalisées par des fondeurs du Club du parc du Mont-Orford. Les organisateurs ont aussi mérité une bonne note en présentant les compétitions sur deux plateaux différents, soit à Sainte-Catherine de Hatley et dans le parc national du Mont-Orford.
Olivier Léveillé est demeuré parfait depuis le début de la saison sur le circuit de la Coupe Québec en ajoutant deux autres médailles d'or chez les juvéniles, ce qui lui en fait six en autant de courses. En fin de semaine, le représentant du Club du parc du Mont-Orford et protégé de Gilles Lefebvre a dominé en sprint sur 800 mètres et en style classique sur la distance de 7,5 km.
La journée de samedi réservée au sprint a été l'occasion pour d'autres fondeurs du club local de prendre place sur le podium. Nicolas Beaulieu a été brillant chez les juniors A en étant le plus rapide de sa catégorie. Chez les juniors B, Alexandra Racine a terminé bonne troisième.
Dimanche, outre la seconde médaille d'or d'Olivier Léveillé, Daniel Labrie d'Orford s'est signalé sur 15 km en devançant tous ses rivaux.
Soulignons la deuxième place de Lyne-Marie Bilodeau dans la catégorie paranordique et la troisième position d'Alexandra Racine chez les juniors B 10 km.
En ce qui concerne l'épreuve reine de 30 km de la Loppet Subaru, Bruce MacNeil et Christiane Clavel l'ont emporté chez les hommes et les femmes respectivement. MacNeil a franchi le fil d'arrivée au bout de 1 h 44 m 28 s, tandis qu'un chrono de 2 h 14 m 54 s a été suffisant pour Clavel pour triompher chez les femmes.
Le comité organisateur du Club de ski de fond du parc du Mont Orford a joué gros en présentant des épreuves sur deux plateaux différents samedi et dimanche. « Nous comptons sur une équipe d'organisateurs et de bénévoles qui ont 15 ans d'expérience et certains encore plus. Nous avons même des familles entières qui se présentent pour nous aider à faire un succès de notre événement. Vous savez, il en faut du dévouement pour préparer le plateau de Sainte-Catherine de Hatley conçu pour les sprints par des températures de moins 25 degrés comme ce fut le cas mercredi et jeudi », a révélé Jean Pinard, vice-président aux communications du club.