Marion Thénault est aujourd’hui très heureuse d’avoir participé au camp des recrues RBC. Elle s’épanouit pleinement dans son nouveau sport; le ski acrobatique.

Ski acrobatique : Thénault troisième du circuit NorAm

Marion Thénault était à deux cheveux de ne pas se présenter aux camps de recrues RBC en 2017. Elle était loin de se douter de l’importance que ça aurait sur sa jeune carrière. Ayant finalement trouvé le temps, elle est allée faire les tests physiques et la voilà aujourd’hui sur l’équipe du Québec avec une troisième place au cumulatif du circuit NorAm de saut en ski acrobatique, et ce, à sa première année de compétition.

« Tous mes objectifs ont été atteints pour cette année. Je ne m’attendais même pas à faire un podium au cumulatif. Je voulais faire une finale et je voulais avoir un certain score dans mes sauts. J’ai atteint tout ce que j’ai voulu », indique la jeune athlète sherbrookoise de 18 ans.

Après son recrutement aux camps RBC, Thénault avait délaissé la gymnastique pour se consacrer entièrement au saut à ski acrobatique. Après plusieurs saisons à l’entraînement, elle entrait dans le circuit de compétition l’automne dernier. Le 1er février dernier, à Québec, elle a enregistré son premier podium en carrière, après plusieurs expériences de compétitions à l’international.

La prochaine étape pour Thénault cette année sont les Championnats canadiens en mars, ainsi que quelques compétitions provinciales.

Une journée qui a changé sa vie

« Sans les camps RBC, je n’aurais pas pu commencer le ski acrobatique, puis maintenant c’est ma vie à 100 %. Ça a tout changé! Je suis juste vraiment reconnaissante que ce programme-là existe », exprime Thénault.

Chaque année, les camps de recrues RBC se déplacent dans chaque province afin de faire passer des tests physiques aux meilleurs jeunes sportifs. Les professionnels peuvent alors repérer des talents, puis diriger certains athlètes vers un sport dans lequel ils détiennent le potentiel pour performer. Le but ultime est de trouver les Olympiens de demain.

« Si tu es sélectionné, il faut vraiment y aller. Il n’y a rien à perdre, mais vraiment beaucoup à gagner. Tu ne sais vraiment pas ce qui peut arriver jusqu’à tant que tu y ailles. Tu ne penses pas que ça peut avoir autant d’influence aller à une seule journée de tests physiques », conseille-t-elle aux futurs participants.

Lorsqu’elle a reçu l’invitation des camps par courriel, Thénault pratiquait encore la gymnastique. Cette carrière achevait en raison de sa grande taille.

« Quand j’ai reçu le courriel, je n’avais aucune idée c’était quoi. Je ne savais pas si ça me tentait. Je suis passée proche de ne pas y aller. Je pensais avoir une compétition de gymnastique en même temps, mais finalement c’était la veille alors j’ai pu y aller. Et ç’a vraiment été une bonne chose. Tu peux te découvrir une nouvelle passion avec les acquis que tu as déjà. »

Chaque année, les camps de recrues RBC sélectionnent une trentaine d’athlètes au Canada. Ces jeunes sont outillés, formés et aidés financièrement pour qu’ils se développent dans un sport.

Étant la recrue de 2017, l’ancienne gymnaste nouvellement skieuse obtient encore un appui financier du programme. La Sherbrookoise s’entraine toute l’année avec son équipe au centre d’entraînement Acrobatx à Québec.