Thommy Monette n’a pas connu la sortie espérée en cédant quatre fois sur 19 lancers.

Sigouin prend de l’avance sur Monette

Tout allait si bien pour le Phœnix. Jusqu’à ce que les Voltigeurs comblent un déficit de trois buts pour ainsi l’emporter en prolongation par la marque de 4 à 3. Si Thomas Sigouin s’est montré parfait devant la cage des Oiseaux lors de cette première partie préparatoire, son homologue Thommy Monette a connu une sortie plus difficile.

Tout indique que le Phœnix ne gardera pas deux gardiens de 20 ans au sein de son alignement cette année. Une décision logique, puisque chaque formation ne peut compter que sur trois joueurs de 20 ans. C’est donc dire que Brendan Cregan ou Reilly Pickard devra changer d’adresse pour ainsi libérer une place pour Sigouin ou Monette.

Dimanche au Palais des sports, Sigouin a pris une certaine longueur d’avance sur Monette en bloquant les 16 tirs reçus. Pour sa part, Monette a cédé à quatre reprises sur 19 lancers.

C’est d’ailleurs avec la mine déconfite que l’ancien gardien des Forestiers d’Amos dans le midget AAA s’est présenté au point de presse.

« L’équipe a pourtant bien joué devant moi, confie Monette. J’ai fait quelques erreurs et ça n’arrivera pas la prochaine fois. Je n’ai personne à blâmer. On ne méritait pas cette défaite. On aurait dû gagner parce que les gars ont travaillé fort. C’était un match important pour moi. Je dois montrer ce que je sais faire et aujourd’hui, j’ai laissé tomber mon équipe, mais je dois tout de suite me concentrer sur la prochaine partie. »

Contrairement à son coéquipier, c’est un gardien de but satisfait de son travail qui est sorti du vestiaire des locaux malgré la défaite de 4 à 3.

« J’ai bien joué ce soir, constate-t-il tout en ne se réjouissant pas trop à cause du résultat du match décevant. Ce n’est qu’une partie hors-concours, mais ces parties sont importantes pour moi. Je tente de me tailler un poste au sein de l’équipe et chaque fois que je suis sur la glace, c’est important. Il y a une saine compétition entre les gardiens et je le prends comme un beau défi. J’ai connu une belle saison l’an dernier dans le collégial et je sors grandi de cette expérience. Je me sens plus près de la LHJMQ que l’an dernier. »

Pour ce qui est de l’entraîneur Stéphane Julien, ce dernier refusait de jeter le blâme sur Monette.

« Je suis quand même content des gars. On a joué un bon match. Les gardiens ont été bons. On aurait préféré gagner, mais ces rencontres servent avant tout à évaluer les joueurs. On comptait sur plusieurs recrues ce soir. Il s’agit d’une adaptation. J’aime ce que je vois de mes Européens. Ils progressent de jour en jour. Nathael Roy a aussi très bien joué. Pour ce qui est de Thommy, il a accordé quatre buts, mais ce n’est pas sa faute si notre équipe a perdu. Ce sera excitant de voir qui se taillera un poste dans les prochains jours. »

Vincent Anctil a été le premier marqueur du match en deuxième période. Oliver Okuliar l’a imité deux fois plutôt qu’une au troisième vingt. Chase Ellis, Dawson Mercer, Pavel Koltygin et Benjamin Corbeil ont marqué les quatre buts des visiteurs en l’espace de sept minutes.

« Je suis content d’avoir cassé la glace à ma première partie préparatoire, avance Vincent Anctil, mais je suis très déçu du résultat. On a mal terminé la partie. J’ai par contre adoré le sentiment de porter l’uniforme du Phœnix pour la première fois. Par contre, tout le monde est déçu d’avoir échappé une avance de trois buts. »

En vitesse

La deuxième partie hors-concours du Phœnix aura lieu mardi à 19 h au Palais des sports contre l’Armada de Blainville-Boisbriand. Le Phœnix devrait alors compter sur un peu plus de vétérans lors de cette partie. Le 27 août, l’équipe sera pratiquement complète après le voyage en Abitibi.

*

Après avoir été retranché par le Phœnix, le défenseur sherbrookois de 20 ans Louis-Philip Fortin pourrait retourner à Bathurst afin de tenter sa chance avec son dernier club, le Titan.

*    

La Série CIBC Canada/Russie revient finalement au Palais des sports le 13 novembre. Les meilleurs joueurs de la LHJMQ affronteront alors la formation russe. Autrefois appelé la Série Subway, cet affrontement sera le deuxième du genre présenté à Sherbrooke, puisque le Phœnix avait accueilli l’événement en 2013. Le 15 novembre, la dernière partie de cette série sera présentée à Drummondville, qui en sera à une quatrième expérience.

*    

L’ancien du Canadien Steve Bégin se retrouvait derrière le banc des Voltigeurs de Drummondville pour une première partie hors-concours. Il secondait Steve Hartley, le fils de Bob Hartley.

*

Bien connus en région, Dawson Mercer et Cédric Desruisseaux se retrouvaient parmi les sept vétérans habillés dimanche soir du côté des Voltigeurs de Drummondville.