Le Vert & Or s'est incliné 27-24 en prolongation contre le Rouge & Or de l'Université Laval dans l'un des matchs les plus excitants disputés au Stade de l'Université de Sherbrooke au cours des dernières années.

Si près... mais si loin

Le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke n'aura jamais passé aussi près de battre le Rouge et Or de l'Université Laval.
C'est finalement le botteur Dominic Lévesque qui a mis fin au match le plus excitant à être disputé au Stade de l'Université de Sherbrooke au cours des dernières années, avec une réussite de 9 neuf verges, concrétisant ainsi une victoire de 27-24 de Québec.
Un match qui s'est conclu de surcroît en prolongation devant la deuxième plus importante foule à occuper le Stade, soit 9291 personnes (10 432 le 17 septembre 2011 contre ce même Rouge et Or), une foule qui avait peine à contenir sa déception.
Le quart-arrière Jérémi Roch a profité de ce match pour devenir seulement le cinquième quart-arrière à franchir le cap des 10 000 verges en carrière au football universitaire canadien et il a été incisif pendant toute la rencontre.
Cependant, ses deux passes lancées lors de la seule séquence offensive des Verts en prolongation n'ont pas été maîtrisées par Jean-Raphaël Moisan et Omar Touré, laissant ainsi le champ libre à Laval de déployer son attaque sur le terrain.
Quelques courses au sol, en plein centre, plus tard, et Lévesque envoyait tout le monde à la maison.
Il s'agit d'un deuxième placement victorieux pour le Beauceron, ancien porte-couleurs des Cougars du Collège Champlain, lui qui a aussi donné la victoire à Québec lors de la semaine 1, contre Montréal.
Le receveur Frédérick Caron, avec plus de 100 verges de gain et un touché, a certainement connu son meilleur match en carrière. Il a été une bougie d'allumage pour l'attaque du Vert & Or, au même titre que Carl Gagnon-Bisaillon, qui fut très solide, notamment avec un passe et course d'une cinquantaine de verges pour le majeur.
Sherbrooke se frotte aux Carabins de l'Université de Montréal, la semaine prochaine, avec en poche une fiche de 1-1.