Sherbrooke pourrait bien être l'hôte d'une course très colorée

Sherbrooke pourrait bien être l'hôte de sa première Color Run en septembre. L'organisation de cet événement festif, où les participants se font asperger de poudre colorée le long d'un parcours de cinq kilomètres, songe à faire de Sherbrooke la deuxième ville québécoise où elle s'installera.
Le concept est simple. Sous la forme d'une course non chronométrée, qu'il est possible de parcourir à la marche ou à vitesse de sprinter, le trajet partirait du pont Jacques-Cartier pour se diriger vers la plage Lucien-Blanchard. Il prendrait fin au parc Jacques-Cartier, où une grande fête attendrait les sportifs. Vêtus de blanc, les «coureurs» seraient aspergés d'une poudre d'une couleur différente à tous les kilomètres.
Si un samedi matin de septembre a déjà été réservé en collaboration avec la Ville de Sherbrooke, il reste aux Sherbrookois à démontrer leur intérêt pour que l'événement se concrétise. «Les gens peuvent ajouter leur nom sur notre liste VIP. Si nous avons assez de gens intéressés, nous lancerons les inscriptions. Les VIP auront accès à la date de l'événement en primeur et pourront profiter d'un rabais de 5 $ sur l'inscription», explique Martin Drolet, organisateur de Color Run au Canada.
L'objectif pour la liste VIP est fixé à 3000 noms. Il n'est pour l'instant atteint qu'à 50 %. «Je crois que nous avons le potentiel d'aller chercher 5000 participants», assure M. Drolet, précisant que la course de Montréal, qui en sera à sa troisième édition cette année, attire 15 000 personnes.
«Sherbrooke semblait une bonne zone pour avoir une bonne masse de participants. Le demi-marathon y est très populaire, par exemple. Mais il y a aussi un énorme potentiel considérant le nombre important de jeunes qu'on y trouve, notamment en raison de la présence des universités, des collèges et des écoles secondaires. Nous croyons aussi que c'est le lieu de rassemblement idéal pour attirer les gens de Victoriaville, Drummondville, Saint-Hyacinthe, et même du nord des États-Unis.»
Dans la même foulée, les participants sont invités à se déguiser. Sur le site internet de l'événement, la Color Run est décrite comme «le 5 km le plus heureux sur la planète» qui célèbre «la santé, le bonheur et l'originalité». «C'est vraiment une course pour le plaisir. Elle n'est pas chronométrée. Il y a 60 % des participants qui en sont à leur premier 5 km. Ça permet une expérience sans la pression de la performance. Nous souhaitons faire bouger le plus de gens possible.»
Le coût de l'inscription est fixé à 35 $ par personne. Cette somme est réduite à 30 $ pour ceux qui s'inscrivent en équipe de quatre personnes ou plus. Une partie de l'argent amassé sera versée au Fonds du sport et du loisir de la Ville de Sherbrooke. À la Municipalité, on estime entre 4000 et 8000 $ les sommes qui pourraient être versées si l'événement avait lieu.
Quant à la poudre utilisée pour asperger les coureurs, elle n'est composée que de fécule de maïs et de colorant alimentaire. «Il n'y a aucun produit chimique et il n'y a rien de nocif pour l'environnement.»
Il s'agit d'un événement organisé entièrement par le privé auquel la Ville de Sherbrooke ne verse aucune subvention. La Color Run est présente dans 170 villes à travers le monde, réparties dans 30 pays. Sherbrooke deviendrait la 9e ville canadienne à l'accueillir.
Pour s'inscrire sur la liste VIP de la Color Run de Sherbrooke, on consulte le http://ca.thecolorrun.com/sherbrooke