Geneviève Soares ne compte pas rater de matchs de la formation portugaise : elle risque de visiter le Tapageur à quelques reprises au cours du mois à venir. Elle est ici accompagnée de Gilles Gagné, le propriétaire du bar le plus populaire à Sherbrooke lors des différents événements de soccer international.

Sherbrooke en mode Coupe du monde

Si vous entendez les gens klaxonner, crier ou festoyer au centre-ville, ne vous posez pas trop de questions : c’est le temps de la Coupe du monde et Sherbrooke vibrera au rythme du soccer jusqu’au 15 juillet.

Même s’il n’y a que quatre parties de disputées au Mondial depuis jeudi soir, on sent déjà une certaine ferveur dans les établissements des quatre coins de la ville.

Au Tapageur, une vingtaine de personnes étaient présentes vendredi après-midi afin de regarder le match le plus important de la journée, opposant le Portugal et l’Espagnol.

« C’est très bon pour un match préliminaire, estime Gilles Gagné, copropriétaire du Tapageur. J’étais certain de ne pas recevoir beaucoup de personnes jeudi lors de la première journée du Mondial et finalement, une vingtaine d’amateurs étaient là même si le match entre la Russie et le Kazakhstan n’avait aucune importance. Il y a plusieurs partisans de la France à Sherbrooke, puisque la communauté française est bien présente en région. On voit aussi beaucoup de Portugais, d’Allemands, d’Espagnols et d’Anglais. »

« Sortir dans les bars et restaurants comme le Tapageur, c’est devenu une tradition lors du Mondial. On retrouve souvent les mêmes personnes ici avec qui l’on avait parlé il y a quatre ans, lors de la dernière Coupe du monde, ou lors du dernier Euro. C’est comme une petite famille ici. À Montréal, les Français se regroupent entre eux, les Argentins aussi, les Portugais se retrouvent dans le quartier portugais, etc. À Sherbrooke, les communautés se mêlent et quand on vient au Tapageur par exemple, on retrouve des amateurs des deux clans », note Catherine Arguin.

« Le soccer est plus festif que les autres sports et l’ambiance est vraiment à la fête. C’est différent de l’ambiance retrouvée lors des autres événements sportifs », observe Raphaël Rioux, gérant du Tapageur.

Une religion

Entre de nombreux partisans de l’Espagne se trouvait une famille portugaise : les Soares.

« J’ai habité là-bas pendant six ans. Le Mondial, ça me relie à mon pays. Ça me ramène aux sources. Je serai ici lors de chaque match du Portugal. Mon fils jouait au soccer, c’est lui qui m’a donné le goût de devenir une fan. Je suis davantage une spectatrice pour les matchs du Portugal », a indiqué Geneviève Soares entre deux célébrations des amateurs espagnols.

Si ce match s’est terminé par la marque de 3-3, notamment grâce à trois buts de Cristiano Ronaldo, Geneviève Soares croit plus que jamais aux chances du Portugal.

« On a un titre à défendre et ça ne repose pas seulement sur Ronaldo. Au Portugal, le soccer est une religion. Les festivités durent trois jours pour chaque match. Il y a la veille du match, durant laquelle on entend les prédictions de tout le monde, le jour du match, durant lequel tous les Portugais sont dans les bars et les tavernes pour le regarder, et le lendemain du match, là où les gens donnent tous leur opinion en s’obstinant! Bref, durant le Mondial, il n’y a que le soccer qui existe! »

Contrairement aux Soares, Gaoussou Tounkara, copropriétaire du Well Lounge, estime que le Brésil ou l’Allemagne remportera le Mondial dans un mois. Mais encore beaucoup de matchs devront être joués d’ici la consécration des futurs champions.

« On sent les gens nerveux un peu aujourd’hui, dit-il. C’est un match serré entre le Portugal et l’Espagne. On aura un beau mois devant nous. Ici, ce n’est pas un bar. Tout est très relax et tout le monde se respecte et se sent à la maison. J’ai emprunté l’idée après avoir vu le même type d’endroits dans d’autres pays. On risque d’attirer beaucoup de Colombiens et de Brésiliens, mais aussi beaucoup d’amateurs québécois de la formation du Portugal ou de l’Espagne. Le soccer, ça réunit les gens et on en aura la preuve dans les prochains jours. »