Félix Robert a touché le poteau très tôt dans le match samedi contre les Remparts.

Sherbrooke 3/Québec 0: le Phoenix encore roi et maître au Palais

Le Phoenix de Sherbrooke est devenu tout simplement imbattable dans son amphithéâtre cette saison. Après 13 parties, les hommes de Stéphane Julien demeurent invaincus. Et ce, grâce à un gain de 3 à 0 contre les Remparts de Québec samedi soir.

Plus la saison avance, plus c'est pareil. Un aura flotte au-dessus du Phoenix lorsqu'il évolue au Palais des sports de Sherbrooke. L'adversaire semble en être conscient. Le Phoenix est devenu intimidant à domicile après avoir gagné ses 13 parties au Palais. 

Cette fois, Thomas Sigouin a volé deux points aux Remparts en complétant son troisième blanchissage de la campagne. Son coéquipier Samuel Hlavaj en compte autant. Ces six matchs parfaits des gardiens du Phoenix constituent un record de concession.

« J'étais confiant ce soir. C'est toujours plaisant d'entendre Patrick Roy dire que j'ai fait la différence. À domicile, tout le monde joue avec confiance et c'est grâce aux partisans.  »

« Je n'ai pas aimé notre partie, confie pour sa part l'entraîneur Stéphane Julien. On n'était pas les premiers sur la rondelle. Les gars ont commencé à bien jouer en deuxième période. Thomas a réussi à garder notre club dans le match avec de gros arrêts. Je n'ai pas reconnu mon club aujourd'hui. Heureusement, nos joueurs de soutien ont fait un bon travail et Félix Robert a été notre meilleur sur le top 6 à l'attaque. »

Robert effectuait quant à lui un retour au jeu après avoir raté les six derniers matchs. Il espérait améliorer le record de concession en obtenant au moins un point à ses 17 derniers matchs, mais sa séquence a pris fin à 16. 

« Je suis content d'être revenu, mais je manquais de souffle, explique-t-il. Ça fait deux semaines que je n'ai pas pratiqué. J'aurais aimé être la bougie d'allumage pour mes partenaires de trio, mais l'important, c'est la victoire ce soir. On craignait le pire dans mon cas. Mon état de santé s'est amélioré rapidement et je suis soulagé de savoir que je suis revenu au jeu avant Noël. »

À cause du nombre de blessés à l'attaque et de la présence de quatre joueurs de 20 ans dans l'alignement, alors que la limite est de trois, le défenseur Yann-Félix Lapointe a dû être laissé de côté.

« Notre premier trio a été victime de trop de revirements, estime Julien. Sa prestation ce soir n'est pas acceptable. J'ai encensé Alex-Olivier Voyer et Samuel Poulin depuis le début de la saison, mais ça fait six ou sept matchs qu'ils connaissent des difficultés, mais on a besoin d'eux et ils doivent en donner plus. »

Au second vingt, le but de Patrick Guay a provoqué une pluie de toutous, qui seront tous remis aux enfants dans le besoin par l'entremise d'Estrie Aide. Nathaël Roy a doublé l'avance des siens peu après en profitant d'un revirement dans la zone défensive des Remparts et Julien Anctil a enfoncé le dernier clou dans le cercueil des Remparts en troisième période. 

« Je suis tellement content de tout ce qui arrive pour Thomas, confie Nathaël Roy. Il ne l'a pas eu facile l'an dernier. Aujourd'hui, il a été notre meilleur joueur. Malgré les blessures, plusieurs prennent la relève. On est confortables à domicile. L'équipe est soudée et on se sent bien quand on joue à domicile. »

Patrick Roy de retour dans la LNH?

La rumeur a circulé ce week-end concernant un éventuel retour dans la LNH de Patrick Roy, l'entraîneur des Remparts. Rappelons que quelques postes pourraient se libérer prochainement.

« Ça fait longtemps que je n'écoute plus les rumeurs, admet-il. Mais de toute façon, Claude Julien fait un bon travail derrière le banc du Canadien. Je préfère me concentrer sur mon club. Je n'ai jamais fermé la porte à un retour dans la LNH. On verra bien. »

Ce dernier a tout de même apprécié l'effort des siens dans la défaite de 3-0:

« On a bien travaillé, mais on n'a pas été capables d'acheter un but. Leur gardien a été très bon. Il est le meilleur joueur de la soirée. On voit aussi que notre club n'est pas très confiant en offensive. On vient de subir un deuxième blanchissage de suite sur la route. Il faudra continuer de travailler aussi fort. Notre équipe a tout de même profité de plus de chances de marquer que notre adversaire. Pour se sortir de notre mauvaise passe, on doit continuer de jouer de la même façon. On n'a pas à rougir de notre performance et on prendra confiance en nous. »

Ce sera d'ailleurs au tour des Remparts de recevoir dimanche le Phoenix au Centre Vidéotron.