Séries de la LNH: déjoués par quelques pièges

L'automne dernier, au moment où reprenait l'action dans la Ligue nationale de hockey, nous avions demandé à nos experts comment ils voyaient la nouvelle saison. Maintenant qu'il est possible de comparer leurs prédictions et la réalité, on peut affirmer qu'ils ont fait mieux que la note de passage, mais personne ne s'est vraiment démarqué et tous sont tombés dans les mêmes pièges.
Bien sûr, cela fait partie du rôle des experts de se gourer dans leurs prévisions, mais ceux retenus par La Tribune l'automne dernier pour dresser un tableau de ce que pourrait être la saison régulière dans la Ligue nationale de hockey ont quand même vu relativement juste dans leurs prédictions.
Les entraîneurs Judes Vallée, Félix Potin et Pascal Rhéaume ainsi que les journalistes Sébastien Lajoie et Jérôme Gaudreau, qui ont accepté de se mouiller, ont tous fait mieux que la note de passage dans la sélection des équipes qui demeurent en lice pour les séries éliminatoires de ce printemps. Félix Potvin et Jérôme Gaudreau ont identifié 12 équipes sur les 16 qui seront des séries et obtenu un note de 75 pour cent tandis que les trois autres experts en identifiaient 11 pour une note de 69 pour cent...
Quelques équipes ont cependant joué de vilains tours à nos experts. Tout le monde a été déjoué par les Blackhawks de Chicago qu'on voyait dominer l'Association de l'Ouest, mais qui ont dû se contenter du cinquième rang au classement final. De plus, personne n'avait vu venir Patrick Roy et l'Avalanche du Colorado qui ont surpris la planète hockey en se hissant au deuxième échelon du classement de l'Association Ouest, la plus compétitive de la Ligue nationale de hockey. Non seulement n'a-t-on pu prévoir que l'Avalanche serait des séries de fin de saison, mais à part Pascal Rhéaume et Sébastien Lajoie qui lui accordait respectivement le 9e et le 10e rang, nos experts s'attendaient à ce que Denver se contente de l'un des derniers échelons du classement.
C'est d'ailleurs, la seule équipe que Félix Potvin a ratée dans sa sélection des huit formations participantes aux séries éliminatoires dans l'Ouest. Il a obtenu les sept autres. Seuls les Canucks de Vancouver, que tous voyaient en séries, n'ont pas su répondre à ses prétentions. Son score de 7 sur 8 dans l'Ouest se veut le meilleur. Les quatre autres experts en ont obtenu six puisqu'ils ont aussi raté les Stars de Dallas qui ont finalement réussi à se qualifier après une disette de quelques années. D'ailleurs, seul Félix Potvin avait vu les Stars dans sa soupe...
Les Ducks d'Anaheim ont aussi surpris nos experts qui les plaçaient entre la quatrième et la sixième position au classement final alors que les Ducks ont dominé la LNH avec 54 victoires, sur un pied d'égalité avec les Bruins de Boston qui ont toutefois obtenu un point de plus au classement général.
Dans l'Est
Nos experts ont été un peu moins perspicaces dans l'Association de l'Est, pourtant celle qu'on devrait mieux connaître. Peut-être parce qu'ils se sentaient plus en confiance, nos experts n'ont pu se prémunir contre les pièges tendus par le Lightning de Tampa Bay et le Canadien de Montréal, respectivement troisième et quatrième au classement de l'association. Même les Sénateurs d'Ottawa ont réussi à laisser nos experts dans le champ... Tous avaient prédit que les Sénateurs participeraient aux séries. À l'exception de Jérôme Gaudreau qui plaçait les Sénateurs au huitième rang, nos experts les voyaient plus haut, aux quatrième et cinquième rangs.
Aucun de nos experts n'avait pu imaginer que le Lightning serait des séries et encore moins qu'il gagnerait l'avantage de la patinoire pour le premier tour. Quant au Canadien de Montréal, Jérôme Gaudreau avait vu juste en lui promettant le quatrième échelon du classement dans l'Est pendant que Félix Potvin croyait que seuls les Islanders et les Panthers feraient pire que les Montréalais.
Notre groupe d'experts avait toutefois vu juste en prédisant que le classement de l'Est serait dominé par les Bruins de Boston et les Penguins de Pittsburgh. Tout le monde avait ces deux équipes au sommet, mais seul Pascal Rhéaume et Sébastien Lajoie avaient prévu que Boston devancerait Pittsburgh.
Par ailleurs, les malheurs des Red Wings de Detroit ont aussi fait le malheur de nos experts qui, à l'exception de Judes Vallée (6e), avaient tous placé les Wings au troisième échelon. Detroit s'est difficilement qualifié pour les séries.
Maintenant que nous avons pu vérifier la science de nos experts, laissons-leur la chance de poursuivre ou de se reprendre puisque au même moment, ils avaient aussi arrêté leur choix sur le prochain vainqueur de la coupe Stantley. Les quatre équipes qu'ils avaient retenues demeurent en lice. Reste à voir qui aura raison puisque trois experts sur cinq, sinon quatre ou même les cinq, se seront trompés...
Au moins, eux, ils auront fait un choix!