Le joueur des Cascades de Shawinigan Steve Brown n’accepte pas d’être sali dans la médias par les joueurs des Expos et ne croit pas mériter ce traitement réservé par ses adversaires lors de cette série quart de finale.
Le joueur des Cascades de Shawinigan Steve Brown n’accepte pas d’être sali dans la médias par les joueurs des Expos et ne croit pas mériter ce traitement réservé par ses adversaires lors de cette série quart de finale.

Série Cascades-Expos : Steve Brown se défend

Jérôme Gaudreau
Jérôme Gaudreau
La Tribune
 Accusé d’avoir nargué les joueurs des Expos de Sherbrooke cette saison et lors de la série actuelle, Steve Brown se défend. L’étoile des Cascades de Shawinigan n’achète pas les raisons ayant poussé les joueurs sherbrookois à dénoncer son comportement dans les médias.

Si l’entraîneur des Expos Bruno Laurin et le joueur sherbrookois Justin Fortin ont livré le fond de leur pensée lors des interviews avec le quotidien La Tribune, c’est parce que ces derniers estiment avoir été nargués lors d’un match de saison, alors que la marque était de 13-3 pour les Cascades. Brown aurait feinté un vol au troisième malgré l’écart de points. Ensuite, une prise de bec a eu lieu entre certains joueurs des Expos à la suite du deuxième match de la série quart de finale de la LBMQ. 

Les Expos avaient alors encaissé une défaite de 10-9 et n’acceptaient pas de voir le joueur visiteur s’adresser à eux en fin de partie.

Les hommes de Bruno Laurin ont ensuite vaincu les Cascades à Shawinigan, qui mènent toutefois la série trois de cinq au compte de 2 à 1. 

Le quatrième match aura lieu vendredi soir au stade Amédée-Roy et à l’aube de ce duel, Steve Brown tenait à donner sa version de l’histoire et à rectifier certains faits. 

«Lors du match de saison, alors que l’on menait par dix points, je voyais le joueur de troisième but se trouver très loin du coussin. Il aurait été facile pour moi de voler le but et je ne l’ai pas fait. Je voulais simplement rapprocher le joueur de troisième but vers son coussin. On s’est mis à me traiter de clown. Ils m’ont traité de plusieurs choses avec un mot en anglais commençant par la lettre F», explique Brown, qui a répondu par un grand chelem lors du dernier match. 

Celui qui a porté les couleurs des Aigles de Trois-Rivières dans la Ligue Canam et qui possède encore aujourd’hui plusieurs records de concession n’accepte pas de voir ses adversaires s’en prendre à lui dans les médias. 

«Je joue pour avoir du plaisir uniquement. Plus tard en saison, le lanceur m’a propulsé une balle à l’intérieur, très près de moi. On s’est mis à me crier que j’avais peur. Ils ont voulu me passer un message. Et lors du deuxième match de la série, s’ils pensent que je me suis dirigé vers leur banc pour les narguer, je suis simplement allé près du marbre pour ramasser le masque de mon receveur. J’ai joué dans le baseball professionnel, j’ai une réputation à conserver et je ne commencerai pas à faire n’importe quoi dans la LBMQ. Je refuse de voir certaines personnes essayer de me salir», soutient Steve Brown.

Rappelons que les Expos tenteront d’éviter l’élimination vendredi en forçant la tenue d’un cinquième et ultime match à Shawinigan.