Les frères Dave et Sébastien Goulet ont grandi avec la Classique Pif.

Sébastien et Dave Goulet partagent la même passion

Sébastien et Dave Goulet ont grandi avec le Pif.

Des fenêtres de leur chambre à coucher de la résidence familiale, située rue Laviolette, ils pouvaient entendre les bruits de la foule et la description des matchs présentés au parc Desranleau, faite par Jean Arel.

Cette passion s’est transposée des gradins au terrain, et même à la galerie de presse.

Sébastien agit, en effet, comme annonceur maison pour l’événement depuis maintenant quatre ans, tandis que Dave participe à la compétition sur le losange.

Ils ont vécu un grand moment d’émotions, l’an dernier. Sébastien a décrit la prestigieuse compétition de coups de circuit du vendredi soir, remportée par son frère Dave.

Une soirée magique, qui s’ajoutait à d’autres moments impérissables, a précisé Sébastien.

« La plus grande émotion, je l’ai vécu en 2016, quand il a été élu joueur par excellence en classe invitation. J’ai assisté à tout le processus décisionnel, en haut, sur la galerie de presse, et j’ai su 45 secondes avant que je l’annonce, que c’était lui qui méritait le titre. Les organisateurs m’ont juste dit : c’est ton frère qui gagne. Le motton d’émotions m’a étranglé quelques instants. Je le dis depuis des années que je suis fier de lui, que c’est l’un des meilleurs dans son domaine », a dit celui qui décrit entre autres les matchs de la LNH et de la LHJMQ à TVA Sports.

« De voir ça se concrétiser, dans un tournoi où on a grandi, alors qu’on allait voir l’envolée des ballons à l’époque, au parc Desranleau, lors des soirées d’ouverture, de le voir remporter les plus grands honneurs, ça m’a touché énormément. »

« Même chose pour la compétition de circuits. Il y a deux ans, il s’était incliné à la toute fin, mais l’an dernier, il finit premier. Il a réécrit le livre des records, c’était mémorable et je me sens privilégié d’avoir pu vivre de tels moments avec lui », a poursuivi Sébastien.

Une pluie de record

L’organisation a justement fait le décompte des circuits de Dave.Depuis 2006, il occupe le premier rang en classe Invitation avec 83 circuits. L’an dernier, il en a frappé sept lors de la compétition.

Des statistiques qui ont convaincu la compagnie Louisville de confectionner un bâton à son nom, le Louisville Slugger Z1000 DG59, qui est désormais vendu un peu partout en Amérique du nord.

Jean-Charles Doyon, directeur général, Dave Goulet, Marco Leclerc, président, la mascotte du Pif, René Dépatie, président d’honneur, et Alain Thivierge, vice-président, ont dévoilé les grandes lignes de la 44e Classique Pif Portes Mackie, mercredi matin.

« C’est rare que des Québécois réussissent à briller dans le monde de la balle. C’est surtout très populaire aux États-Unis. Quand Louisville m’a proposé de faire un bâton à mon nom, l’an dernier, j’étais un peu sous le choc. Le processus a commencé au printemps passé. J’ai essayé des prototypes, choisi des couleurs. C’était un long processus, mais c’est un immense honneur! » a dit Dave.

Ce dernier a commencé à fréquenter le Pif comme spectateur, et comme bat boy.

« J’ai grandi en allant voir les joueurs sur le terrain. On cochait les dates du tournoi sur le calendrier. J’y allais du lundi au dimanche, je ne ratais rien », s’est-il rappelé.

« On ne se le cachera pas, le concours de coups de circuit, c’est une compétition qui attire beaucoup de monde, et qui est généralement gagnée par les colosses américains. Quand j’étais petit, je voyais les gigantesques joueurs américains frapper des circuits et je me disais, un jour je vais être là et je vais compétitionner avec eux! Lorsqu’on me compare à eux, je suis de gabarit minime! Mais je suis content de l’avoir gagné, chez nous, dans ma cour, pratiquement, puisque j’habite le quartier derrière le champ gauche! »

Une 44e édition bien remplie

C’est un total de 48 équipes qui seront présentes au parc Quintal, du 24 au 30 juin.

La classe provinciale féminine comprendra neuf équipes, alors que la classe masculine aura 10 équipes. Les activités de la classe locale se dérouleront du 24 au 27 juin. Les finales étant programmées le 27 à 20 h et 20 h 30.

Quant à la classe Invitation, des équipes du Québec, de l’Ontario, de la Nouvelle-Écosse et des États-Unis se feront la lutte vendredi, samedi et dimanche.

Seize équipes masculines se feront la lutte et 13 équipes féminines. Les finales sont prévues le dimanche 30 juin, à 17 h 30 et 18 h

« Le tournoi est tellement populaire qu’on a dû refuser des équipes américaines », a dit Jean-Charles Doyon, directeur général de l’événement.

L’événement proposera également le Défi pee-wee TVA, le mardi 25 juin. Le parc familial de jeux gonflables, lui, sera ouvert du mercredi au dimanche.

Le lutteur Jacques Rougeau sera de retour pour la présentation du Match des champions, qui proposera un match de balle entre une équipe formée des représentants des médias de l’Estrie, de joueurs du Phœnix de Sherbrooke, et une autre formée d’athlètes amateurs de la région.

La compétition de coup de circuit est programmée pour le samedi 29 juin, à compter de 19 h.

Enfin, des feux d’artifice seront présentés jeudi, vendredi et samedi.