Félix Potvin

Se battre contre l’inconnu

Les Cantonniers de Magog tenteront de se sauver avec la victoire à l’occasion du premier match de la coupe Telus. Pour l’occasion, Ils affronteront les Flyers de Moncton, lundi à midi.

Même s’ils n’ont jamais croisé le fer, les Cantonniers et les Flyers ont joué au Challenge CCM, présenté en décembre dernier. Les Flyers n’avaient pas impressionné la galerie, battant de peine et de misère le Rousseau-Royal de Laval-Montréal. Les Cantos n’avaient guère fait mieux, remettant une fiche identique à celle de Moncton, c’est-à-dire une victoire et deux défaites.

« On a une idée de leur équipe, assure le pilote des Cantonniers, Félix Potvin. On les a vus un petit peu sur les vidéos et on les a vus un petit peu au Challenge. Je ne peux pas dire qu’on a passé beaucoup de temps à se préparer pour eux. »

La clé du succès est de se concentrer sur son jeu, selon Potvin. « Dans un tournoi comme celui-là, on ne peut pas changer notre façon de jouer tous les jours, dépendamment de l’équipe. Il faut focaliser sur nous. C’est certain qu’au courant du match on va avoir des ajustements à faire. »

« Les gars ont été bons en séries lorsqu’on a eu à faire des ajustements. On va débuter le match en se concentrant sur notre façon de jouer », poursuit-il.

« Tout le monde va se préparer en fonction de leur propre équipe. On ne peut pas voir les matchs de toutes les équipes contre qui l’on joue. Dans les séries, les équipes adverses se préparent en fonction de notre style de jeu, mais là, elles ne peuvent pas. »

La force des Cantonniers? C’est que tous les joueurs de l’équipe peuvent contribuer au succès de celle-ci. « On peut se fier sur nos quatre trios et c’est vraiment notre force. On est une équipe qui a beaucoup de profondeur et qui joue à quatre lignes. Chaque soir, c’est quelqu’un de différent qui nous fait gagner. C’est important que tout le monde contribue et fasse un bon travail. »

À la coupe Telus, tous les matchs sont importants. De lundi à vendredi, chaque équipe affronte les autres formations inscrites au tournoi. Les matchs de samedi et de dimanche sont des matchs de championnat. Quatre des six équipes peuvent participer aux rencontres du week-end. « Tu ne peux pas échapper de match pour te qualifier pour le samedi. Après, c’est un match à la fois, donc tout peut arriver », indique Félix Potvin.

Le mode de gestion des gardiens de but n’est pas encore déterminé en vue du tournoi. Rémi Poirier, qui a connu de très bonnes séries, sera responsable du premier match. « On va commencer le premier match avec Rémi, mais tout peut changer. On n’a rien élaboré. On va regarder match après match », explique l’entraîneur des Cantos, qui a lui-même gardé les buts à plus de 600 reprises dans la Ligue nationale de hockey. Tommy Brochu