Sarah Vaillancourt

Sarah Vaillancourt et les Spartans, c’est terminé

Petite bombe dans le milieu du hockey. Sarah Vaillancourt a quitté ses fonctions d’entraîneuse en chef de l’équipe féminine des Spartans du Collège de Stanstead.

Selon un communiqué que James Rioux, directeur des opérations hockey chez les Spartans, a fait parvenir à La Tribune, la Sherbrookoise aurait remis sa démission pour des raisons personnelles.

«Après sa quatrième saison en tant qu’entraîneuse en chef de l’équipe de hockey féminin du Collège de Stanstead, madame Vaillancourt a remis sa démission à la mi-février pour des raisons personnelles», a écrit Rioux.

Le directeur des opérations hockey remercie Sarah Vaillancourt pour son dévouement et sa passion et lui souhaite bonne chance dans ses projets futurs.

James Rioux a également laissé savoir qu’il était déjà à la tâche pour trouver un successeur à Sarah Vaillancourt et qu’il était confiant de recruter un candidat qui permettra au Collège de Stanstead de maintenir la réputation d’excellence de son programme hockey, volet féminin.

Sous Vaillancourt

Il faut dire que c’est sous Sarah Vaillancourt que le programme de hockey féminin du Collège Stanstead est devenu un des plus convoités non seulement au Québec, mais au pays. Les multiples championnats récoltés par l’équipe féminine des Spartans avec Vaillancourt à la barre ne se comptent plus dans la North American Prep Hockey Association (NAPHA) et dans plusieurs tournois au Canada et aux États-Unis. Que dire également des nombreuses jeunes hockeyeuses qui ont profité de l’enseignement de Sarah Vaillancourt pour se développer et obtenir des bourses avec les universités américaines les plus réputées. Il y a à peine quelques semaines, l’équipe canadienne qui a mérité la médaille de bronze au Championnat mondial de hockey féminin des moins de 18 ans en Russie comptait dans ses rangs seulement deux patineuses québécoises et les deux provenaient des Spartans du Collège de Stanstead. L’une des deux était la Magogoise Alexie Guay.

Celle qui a gagné deux médailles d’or comme joueuse avec l’équipe féminine canadienne aux Jeux Olympiques de Vancouver et Turin passait également énormément de temps à recruter les meilleures hockeyeuses pour les attirer chez les Spartans au Collège de Stanstead.

Il n’a pas été possible de joindre Sarah Vaillancourt.