Samuel Poulin disputera la prochaine saison à Sherbrooke après avoir été retranché à la toute fin du camp des Penguins de Pittsburgh en compagnie de son bon ami Nathan Légaré.

Samuel Poulin de retour avec le Phoenix

Les amateurs du Phœnix peuvent maintenant se réjouir. L’organisation sherbrookoise aussi. Samuel Poulin a quitté Pittsburgh, en direction de Sherbrooke.

Le capitaine du Phœnix devra finalement patienter avant de faire le saut dans la LNH et sera de retour au jeu vendredi quand le Phœnix sera de passage à Rimouski.

À LIRE AUSSI: Contrat signé avec Pittsburgh pour Samuel Poulin

Poulin aura donné des sueurs froides à son entraîneur et son directeur général, qui souhaitaient ardemment le revoir pour la saison importante du Phœnix. Rappelons que le club sherbrookois vise les grands honneurs dans la LHJMQ cette saison.

« Samuel espérait évidemment demeurer dans la LNH et on lui souhaitait aussi, mais malgré son excellent camp d’entraînement à Pittsburgh, la direction des Penguins a choisi de lui permettre de vivre une autre saison dans le junior majeur afin d’acquérir encore plus d’expérience, confie le directeur général du Phœnix, Jocelyn Thibault. On a poussé un soupir de soulagement en apprenant la nouvelle et on est très heureux de le retrouver. »

Tout indique que les Penguins de Pittsburgh auront donc voulu analyser son jeu jusqu’à la toute fin du camp puisque Samuel Poulin a été retranché lundi matin par l’organisation, qui a fait de lui un choix de 1re ronde, 21e sélection au total, lors de l’encan 2019 de la LNH.

« Samuel Poulin serait prêt à jouer chez les professionnels, ou du moins, il s’y approche. Grâce à sa force physique et à sa maturité, il aurait pu tirer son épingle du jeu dès cette saison dans la LNH. Il agit en professionnel depuis son arrivée à Sherbrooke. Il s’est entraîné très fort cet été et tous ces efforts à l’entraînement et tout ce temps supplémentaire passé sur la glace lui seront bénéfiques », estime Jocelyn Thibault, un ancien gardien de but de la LNH.

Même s’il a conclu la dernière saison avec une impressionnante récolte de 29 buts et 47 passes en 67 parties, Samuel Poulin devrait améliorer une fois de plus ses statistiques personnelles cette année, à l’âge de 18 ans.

« J’ai parlé trois ou quatre fois avec la direction des Penguins récemment et chaque fois, elle n’avait que de bons mots pour Samuel. Ils l’aiment beaucoup et on me dit qu’il a connu un excellent séjour à Pittsburgh », enchaîne Jocelyn Thibault.

Pour sa part, l’entraîneur du Phœnix avait déjà avoué qu’une dernière saison dans la LHJMQ ne pourrait qu’être profitable pour son meilleur attaquant.

« Ce serait bien pour son cheminement et sa progression qu’il domine cette saison. Il est bien entouré à Sherbrooke et le Phœnix s’apprête à connaître une belle saison. Je ne pense pas que les Penguins soient inquiets de le voir ici avec nous », avait alors avancé Stéphane Julien.