Le joueur de tennis Samuel Monette a grimpé de 1000 rangs en un an.

Samuel Monette monte de 1000 rangs en un an

Peu de Québécois ont passé l’étape des qualifications au Tournoi Futures Subaru de Sherbrooke. Samuel Monette, lui, a réussi. Depuis un an, l’athlète de 24 ans prend du gallon : il a réussi à monter de 1000 rangs au classement mondial de l’ATP.

Maintenant classé 479e, le joueur de tennis peut pratiquer son sport à plein temps. « J’ai commencé au Centre national à 16 ans et j’y ai évolué jusqu’à 18 ans. Ensuite, j’ai eu une bourse pour aller jouer aux États-Unis. Je suis revenu à 23 ans avec mon BAC et maintenant je fais ça à temps plein. »

« J’ai eu un bon parcours, poursuit-il. Quand je suis revenu, je ne savais pas ce que je voulais faire. J’ai travaillé un peu et je me suis rendu compte que compétitionner me manquait. J’ai décidé de m’investir à 100 % et c’est devenu mon mode de vie », explique le natif de Repentigny.

Un beau tournoi

L’athlète se considère chanceux de pouvoir participer au tournoi de Sherbrooke. « Ici, il y a d’excellents bénévoles et les gens prennent ça à cœur. Souvent, on va dans des tournois où les conditions ne sont pas excellentes. J’ai vu des finales de Tournois Futures sans spectateurs. J’ai aussi vu des tournois où il n’y avait pas de trophées ni de félicitations! Ici, on est extrêmement chanceux », confie-t-il.

De plus, l’énergie de la foule donne une tape dans le dos à Samuel Monette. « J’ai toujours adoré jouer à la maison. C’est quelque chose de spécial et ça m’aide beaucoup. Les gens ne sont pas là seulement pour le tennis, mais pour la personne. C’est intéressant de se faire applaudir quand tu fais un beau coup, mais de côtoyer des gens qui sont fiers même en dehors du terrain, c’est vraiment unique », affirme-t-il.

Les blessures ont malheureusement fait partie du parcours de Monette. « C’est mon deuxième tournoi de l’année. J’ai deux tendinites dans les genoux. Mon objectif est de rester focalisé sur le processus. Je veux être meilleur à la fin de mon match qu’au début. Je suis ici pour gagner. Je ne viens pas pour faire une promenade, mais je veux me préparer pour les gros tournois », ajoutant qu’en temps normal, il aurait dû jouer huit ou neuf tournois.

Quel est son but à court terme? « Mon objectif serait de participer aux qualifications du US Open. Il faudrait que je sois dans le top 200 mondial. Il faut que je continue à m’améliorer et rester en santé. »

À plus long terme, l’école fait partie des plans du joueur de tennis. « C’est pas mal sûr que je vais retourner à l’école après ma carrière. L’éducation, c’est quelque chose qu’on ne peut pas acheter », conclut-il.