Andi Smith en est à une première année à la barre de l’équipe féminine de rugby du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke.

Saison historique pour l’équipe de rugby du Vert & Or

SHERBROOKE — L’équipe féminine de rugby du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke a connu une saison régulière mémorable, en présentant une fiche de 4-3 et en obtenant son laissez-passer pour les séries d’après-saison pour la deuxième fois seulement depuis 1997. Ajoutez à cela la nomination de Marie-Pierre Fauteux à titre de joueuse par excellence et la présence de cinq joueuses sur l’équipe d’étoiles RSEQ et vous avez une saison extraordinaire.

Outre Fauteux, qui a également dominé outrageusement la colonne des pointeuses, avec une avance de 21 points sur sa plus proche poursuivante, Marie-Ève DeVilliers-Matte (pilier) et Catherine Lebrasseur (centre) ont été choisies sur la première équipe d’étoiles RSEQ.

Évannie Scott (ailier) et Élisabeth Langevin (demi d’ouverture) ont de leur côté été choisies sur la deuxième équipe d’étoiles.

Qui plus est, le Vert & Or est dirigé par une entraîneuse-chef qui en est seulement à sa première année à la barre de l’équipe.

Andi Smith ne pouvait demander mieux comme entrée en matière.

Marie-Pierre Fauteux a été nommée joueuse par excellence RSEQ en rugby féminin.

« J’ai joué ma cinquième et dernière année d’admissibilité Usports avec le Vert & Or, après avoir passé quatre ans avec les Gaiters de Bishop’s. Les deux entraîneurs de l’an dernier ont quitté et on m’a offert d’essayer. J’avais le goût de faire quelque chose de bien. Je coache depuis que j’ai commencé à jouer au rugby, au Collège Champlain. Je donnais aussi un coup de pouce à l’équipe d’Alexander Galt et j’ai été assistante pour l’équipe U18 du Québec, et entraîneuse-chef de l’équipe U20. J’étais prête pour le défi universitaire », dit-elle.

Andi Smith avait fort à faire. Le Vert & Or n’avait pu faire mieux que deux victoires lors d’une même saison, depuis 2012, et ce en sept matchs.

« L’équipe a du potentiel. Mon but était donc de maximiser nos forces. Quand tu arrives à la barre d’une équipe, tu ne veux pas trop changer les choses, mais plutôt t’assurer que les filles sont dans une position pour bien performer. Par exemple, Marie-Ève était en troisième ligne, et on l’a mise en première. Même chose pour Marie-Pierre, qu’on a changé de position aussi. »

Battre Ottawa?

Le Vert & Or aura tout un défi sur les bras, vendredi soir à Ottawa, en demi-finale.

L’équipe de la capitale nationale est un véritable rouleau compresseur cette saison, avec une fiche de 7-0. Pour tout dire, les filles des Gee-Gees ont battu McGill 70-0 et Bishop’s par 113-0...

Ottawa règne sur le RSEQ avec quatre titres consécutifs et les Gee Gees ont battu le Vert & Or 43-17 en début de saison.

« On les a affrontés en début de saison, donc on sait un peu à quoi s’attendre. On entre dans ce match en confiance, notre progression est constante depuis le début de la saison. On sait que ce ne sera pas facile, mais on croit en nos chances », a dit Andi Smith.

Le match est prévu vendredi à 17 h à Ottawa.