Ryan Hopkins, un porte-couleurs des Spartans du Collège de Stanstead, est le hockeyeur ayant évolué sur le territoire estrien en 2019-2020 qui est le mieux classé en prévision du repêchage de la LHJMQ en fin de semaine.
Ryan Hopkins, un porte-couleurs des Spartans du Collège de Stanstead, est le hockeyeur ayant évolué sur le territoire estrien en 2019-2020 qui est le mieux classé en prévision du repêchage de la LHJMQ en fin de semaine.

Ryan Hopkins le mieux classé en Estrie, 12 Harfangs admissibles au repêchage de la LHJMQ

SHERBROOKE — Mine de rien, c’est un porte-couleurs des Spartans du Collège de Stanstead qui est le hockeyeur ayant évolué sur le territoire estrien en 2019-2020 qui est le mieux classé en prévision du repêchage de la LHJMQ en fin de semaine. 

Ryan Hopkins, un défenseur, apparaît au 23e rang de la liste du Centre de soutien au recrutement (CSR) du circuit Courteau, tout juste devant le gardien Rémi Delafontaine des Cantonniers de Magog, classé 29e.

Hopkins, qui lance de la droite, était le cadet de son équipe cette saison, le seul même né en 2004. James Rioux, responsable du programme hockey au Collège de Stanstead, a toujours su que Ryan Hopkins, natif de la Nouvelle-Écosse, susciterait de l’intérêt pour les équipes du circuit Courteau.

« Dès que je l’ai vu à son arrivée au collège de Stanstead, je savais qu’on avait un joyau entre les mains. Il pourrait très bien être un choix de premier tour. Il a tout ce qu’il faut pour réussir et il représente assurément un des meilleurs espoirs du prochain encan de la LHJMQ. Les universités américaines l’ont aussi à l’œil », avait déclaré récemment James Rioux à La Tribune.

En 58 parties cette saison, Hopkins, un gaillard de six pieds un pouce et 168 livres, a amassé 31 points, dont huit buts.

Delafontaine

Rémi Delafontaine aurait pu vivre le repêchage chez lui dans sa ville natale à Sherbrooke et monter sur l’estrade au Palais des sports Léopold-Drolet devant sa famille, la parenté, les amis et coéquipiers des Cantonniers.

« Cela aurait été plaisant de vivre toute l’euphorie du moment devant des milliers de personnes, mais c’est un mal pour un bien. Je vais vivre ça en privé avec mes parents qui m’ont toujours appuyé. Ce sera plus intime, mais pas moins valorisant », a souligné le portier de 15 ans.

Delafontaine reste de glace devant ce grand moment qu’il s’apprête à vivre. 

« Il y a tellement de choses qui peuvent survenir lors d’un repêchage. C’est un fait que certaines équipes ont manifesté plus d’intérêt que d’autres, mais je ne tiens rien pour acquis. Pas plus pour le rang que le CSR m’attribue. Je ne veux pas me faire d’idée pour le moment. Tout ce que j’aimerais, c’est être le choix d’une équipe qui aura besoin de renfort entre les poteaux à court ou moyen terme. Je n’ai aucune autre attente à quelques heures du repêchage. »

Celui-ci a eu un bon mot pour Alec Carrier, entraîneur des gardiens chez les Cantonniers, et son coéquipier Mathis Dorcal-Madore qui partageait le filet avec lui.

« Je me suis tellement amélioré sous Alec. Je me sens privilégié d’avoir pu bénéficier de ses conseils. Je suis reconnaissant aussi envers Mathis. On avait une saine compétition entre nous. La jalousie n’avait pas sa place entre nous. »

En saison régulière, Delafontaine a affiché une excellente moyenne de buts alloués de 1,83 et un pourcentage d’arrêts de ,926.

Rappelons que très peu de porte-couleurs des Cantonniers sont admissibles à cette séance de sélection de la LHJMQ. Les autres sont Carl-Étienne Michel (3e ronde), Julien Paillé (4e ronde), ainsi que Thierry Bernier, Mathieu Fortin et Mathis Dufour qui sont répertoriés entre les rondes 9 et 12. 

Douze Harfangs admissibles

Au total, ce sont une douzaine de joueurs des Harfangs de l’école secondaire du Triolet qui sont admissibles au repêchage de la LHJMQ de cette fin de semaine.

Ces joueurs issus majoritairement de la formation midget espoir sont répertoriés dans les rondes neuf à 12.

Il s’agit de Samuel Baillargeon, Thomas Bégin, Thomas Loïc Bernatchez, Jules Boilard, Charles Côté, Antonin Fréchette, Jérémy Gagné, Félix Mathieu, Marc-Antoine Morrissette (RSEQ), Mathis Perron, Charles Poirier et Isaac Tremblay.

Mathieu Cobeto-Roy de BCS, est également répertorié dans les mêmes rondes.