Après une victoire en 2014 et une deuxième position en 2016 à l'épreuve de 80 km du L.L. Bean Trail Running Festival at Pineland Farms disputée à New Gloucester, dans le Maine, Sébastien Roulier s'est offert une troisième position lors de l'édition 2017 de l'événement.

Roulier rapporte une troisième médaille du Maine

Pour la troisième fois en quatre ans, le coureur et pédiatre Sébastien Roulier s'est rendu dans l'état du Maine pour participer à l'épreuve de 80 km du L.L. Bean Trail Running Festival at Pineland Farms disputée à New Gloucester. Et pour la troisième fois, Roulier est monté sur les marches du podium.
Après une victoire en 2014 et une seconde position en 2016, le coureur de 42 ans a franchi l'arrivée en troisième position avec un chrono de 6 h 58:51. « Je suis très satisfait de ma course même si j'ai eu besoin d'un peu plus de 30 minutes qu'il y a un an pour arriver à destination. Le terrain tortueux et boueux a rendu la course plus difficile à gérer. J'ai couru aussi avec une légère inflammation du tendon d'Achille droit et à la longue cela m'a quelque peu importuné. Mais ce n'est pas une excuse. Ça fait partie du métier. Au contraire, je suis très heureux de ma performance. J'étais encore bon deuxième au 50e kilomètre. J'ai été devancé par deux excellents coureurs. Ma présence au départ de cette course en sentiers se voulait aussi pour moi un bon test en prévision de ma prochaine course de 160 kilomètres dans quatre semaines en Californie, la Western States Endurance Run. Je voulais voir comment mon corps réagirait et hormis mon tendon d'Achille et quelques tensions musculaires, je considère avoir passé le test », a expliqué Roulier qui n'a certainement pas l'intention de rater son rendez-vous en Californie.
« Quand on parle des courses en sentiers les plus prisées aux États-Unis, cette épreuve en Californie vient dans le haut de la liste. Tout marathonien rêve d'aller à Boston. Pour les coureurs en sentiers, c'est la Californie avec la Western States Endurance Run. Le nombre de participants est limité à 370 et c'est une loterie qui décide si tu y vas ou pas. Je fais partie des chanceux que le tirage au sort a favorisé cette année », mentionne Roulier.
Orford
Coureur infatigable, Roulier composera avec un horaire un peu moins chargé en 2017. « Rien à avoir avec l'âge et l'usure du corps, précise le pédiatre intensiviste, sourire en coin. Mon horaire est tout simplement plus chargé pour différentes raisons et je m'ajuste en conséquence. Je vais faire moins de longues distances et aller m'amuser dans quelques courses à obstacles. »
Toutefois, il est hors de question que Roulier se prive de son défi personnel qui lui tient le plus à coeur, soit le Défibrose Mont-Orford dont il sera le président d'honneur le 30 septembre prochain. Roulier chaussera à nouveau ses espadrilles pour l'occasion et tenter de battre son propre record de 27 montées/descentes de la montagne en 24 heures.