Rosaly Bouchard a remporté la médaille d'or en cyclisme sur route

Rosaly Bouchard roule vers l'or

La fatigue après les courses de triathlon n’a décidément pas ralenti Rosaly Bouchard. Celle qui participe aux deux blocs de compétitions a terminé première lors de l’épreuve sur route, en cyclisme. Cette victoire élève le total de médailles de la délégation estrienne à 22, aux Jeux du Québec.

« C’est sûr que je suis un peu fatiguée, mais ça va bien. Dans une course il y a de l’adrénaline », explique Bouchard.

Même si elle a hâte de se reposer, la cycliste a mené une course agressive, sans jamais perdre la tête du peloton de vue. Les six premières filles de la catégorie minime s’étaient détachées du reste des coureuses en fin de course. Les positions se sont décidées au sprint final, avec quelques centièmes de différence entre chaque vélo.

« J’ai suivi la roue de quelqu’un et après je me suis tassée et j’ai piqué au sprint, explique l’athlète qui a usé de stratégie. Il faut avoir un peu plus de vouloir que les autres. »

L’expérience des Jeux du Québec de Bouchard se terminera dans deux jours, après le critérium et le contre-la-montre en relais. Déjà, on peut dire mission accomplie. « Mon objectif était de partir avec au moins une médaille individuelle. Mais en équipe, on espère en gagner une aussi. »

Quatre médailles pour carrier

Après avoir remporté trois médailles en vélo de montagne dans le premier bloc de compétition, voilà que le minime Médéric Carrier en gagnait une nouvelle, mercredi en cyclisme sur route à l’épreuve de sprint. 

« Quand j’étais en finale, je me suis dit que j’allais l’avoir la médaille. J’étais dans ma bulle. Ça a bien été, explique le cycliste. Je ne m’attendais pas à gagner autant de médailles, surtout pas une en route. »

Carrier en était seulement à sa cinquième course de cyclisme sur route, jeudi. Lui qui priorise le vélo de montagne devient moins habitué aux côtés techniques de la route. Il a donc terminé dixième.

Comme Rosaly Bouchard, lui aussi ne sent pas trop la fatigue après plusieurs jours d’efforts. « C’est moins pire que j’aurais pensé. La fatigue s’accumule, mais tu t’habitues, les jambes suivent encore. »

Cordoba tout juste en bas du podium

Gregory Santiago Zapata Cordoba aura tout donné pour franchir la ligne d’arrivée parmi les trois premiers, et ça y était de près. Le peloton de tête était composé d’une vingtaine de coureurs et le cycliste cadet aura réussi à s’élever au quatrième rang. 

« C’est sûr que j’ai fait un bon sprint à la fin, mais ce n’est pas le résultat qu’on veut être quatrième. J’ai tout donné. Le calibre est fort, alors je suis quand même fier », explique l’athlète.

L’objectif de Cordoba est de ramener une médaille individuelle à la maison. Le critérium de vendredi sera sa dernière chance. « Je suis assez expérimenté là-dedans. Mais c’est sûr que ça dépend de comment tu te sens et de comment la course va. J’espère bien faire encore », termine-t-il.