Jérôme Bérubé, recruteur en chef pour Hockey Prospect

Robidas devant Roy selon un recruteur indépendant

Une excellente cuvée ayant maintenant à sa tête le Sherbrookois Justin Robidas. Mais une cuvée pauvre en défenseurs et en gardiens de premier plan. Voilà comment le recruteur en chef du site de référence Hockey Prospect évalue la nouvelle cohorte admissible au repêchage de la LHJMQ.

Jérôme Bérubé a changé son fusil d’épaule. Comme peut-être bien d’autres recruteurs ou directeurs généraux de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Joshua Roy se serait fait coiffer au fil d’arrivée par le fougueux joueur des Cantonniers, Justin Robidas.

« Tout a changé en cours de route, explique-t-il. Nous avions Joshua Roy premier sur notre liste chez Hockey Prospect (qui offre un outil de classement bien réfléchi aux amateurs de hockey junior). Nous avions fait notre changement en mars, mais après les séries du midget AAA et la Coupe Telus, durant lesquelles Robidas a excellé, notre décision était encore plus claire. C’est difficile de trouver des défauts à Robidas à part sa petite stature », explique Jérôme Bérubé.

Son coup de patin, son tir et son éthique de travail le placent ainsi au tout premier rang.

« Il y a bien sûr Robidas et Roy, mais la cuvée 2019 est excellente. Il y a une plus grande profondeur que lors des dernières années. Jusqu’à la troisième ou même quatrième ronde, de très bons joueurs seront disponibles », renchérit l’expert.

Ce dernier rappelle toutefois que plusieurs jeunes hockeyeurs regardent vers les États-Unis.

« C’est ce qui peut mêler les cartes. Mais il y a tout de même de très bons attaquants nés en 2003. Certains joueurs n’ayant même pas été recrutés au sein d’Équipe Québec pour les Jeux du Canada pourraient être repêchés en première ronde. Par contre, les très bons défenseurs et gardiens sont plutôt rares cette année. Il faudra probablement attendre quelques rondes avant de voir le premier gardien repêché. »

Selon lui, le Phœnix pourrait être porté à transiger plutôt que de repêcher :

« Le Phœnix parlera au 9e et 10e rangs et il est difficile de prévoir ce qui se passera. Il y aura alors d’excellents joueurs de premier plan, mais pas de joueurs de concession. D’ailleurs, c’est aussi grâce à la présence de bons joueurs des Maritimes cette année que l’on observe une belle profondeur. »

Et s’il y avait une perle cachée?

« Ryan Green des Sélects Academy U15, classé en troisième ronde par le CSR. Il jouait aux États-Unis, il s’est engagé auprès d’un collège de Boston, mais nous l’avons plus haut dans notre liste », résume Jérôme Bérubé.