Retrouvailles entre Magog et Gatineau

La profondeur des Cantonniers de Magog sera mise à rude épreuve samedi et dimanche à l’aréna de Magog avec le passage de l’Intrépide de Gatineau, une excellente équipe qui fait rarement dans la dentelle.

Il s’agira également du premier face à face entre ces deux équipes depuis la ronde demi-finale la saison dernière. On se souvient que les Cantonniers avaient éliminé l’Intrépide en quatre parties dans une série trois de cinq. Après l’élimination des siens, l’entraîneur Martin Lafleur de l’Intrépide avait déploré que les chevaliers du sifflet n’avaient pas appelé les punitions que les Cantonniers méritaient selon lui dans cette quatrième partie. Il faut dire qu’il y a toujours énormément de tension lors des affrontements entre ces deux équipes qui figurent dans l’élite de la ligue sur une base régulière. 

 Or, il manquera des munitions, surtout en défensive, dans le camp magogois pour ce programme double contre l’Intrépide. Les Olympiques de Gatineau viennent de rappeler l’excellent défenseur Justin Bergeron pour leurs cinq prochaines parties dans la LHJMQ. Olivier Beaudoin, lui aussi un arrière-garde, surveillera ses coéquipiers du haut des gradins suite à une décision interne, tandis que le gardien Rémi Delafontaine est sur le carreau en raison de la grippe, ce qui en fait un cas fort douteux. Finalement, l’attaquant Thierry Bernier, qui connaissait ses meilleurs moments de la saison de la saison avant d’être blessé au Challenge CCM à la mi-décembre, est toujours sur la liste des blessés.

 « Une partie facile contre Gatineau, ça n’existe pas. C’est un club toujours prêt à livrer des batailles féroces et qui ne hisse jamais le drapeau blanc. Bien sûr qu’on aurait préféré se mesurer à eux avec tous nos éléments en santé et en uniforme, mais dans une longue saison de hockey ce sont des choses inévitables. On a toujours su nous tenir debout dans le passé quand cela nous frappait de plein fouet. Le caractère fait souvent la différence en bout de ligne. Nous avons des joueurs responsables et j’ai confiance de les voir répondre de la bonne manière «, prétend Félix Potvin qui fera appel à des joueurs affiliés pour remplacer les absents du week-end.

Des Estriens

 Depuis quelques saisons, l’Intrépide fait régulièrement appel à des patineurs de l’Estrie pour compléter leur alignement. Ces joueurs doivent au préalable avoir participé au camp des Cantonniers. Ils deviennent disponibles une fois retranchés au camp des Magogois. Cette saison, c’est le cas du défenseur Mathis Brulotte et de l’attaquant Jacob Santerre. Ce dernier écoule sa deuxième campagne avec l’Intrépide. Santerre avait la possibilité de revenir à Magog, mais il a préféré demeurer avec l’Intrépide.

 Les deux connaissent une excellente saison avec la formation de l’Outaouais. Brulotte affiche le meilleur différentiel de son équipe avec un plus 17, tandis que Santerre est le deuxième meilleur franc-tireur des siens avec 12 buts, trois de moins que le meneur Samuel Fortier.