Les glaces du Complexe Thibault GM seront à nouveau ouvertes dès lundi matin.
Les glaces du Complexe Thibault GM seront à nouveau ouvertes dès lundi matin.

Retour sur la glace au Complexe Thibault

SHERBROOKE — Après plus de trois mois de fermeture forcée, les amateurs de sports sur glace pourront à nouveau s’élancer sur la surface glacée du Complexe Thibault, à compter de lundi matin.

Les employés du Complexe ont mis environ deux semaines à tout mettre en place afin d’accueillir à nouveau les sportifs de tous âges, notamment par l’établissement des différentes mesures sanitaires exigées par la Santé publique, mais aussi par la reconstruction des surfaces glacées du Complexe.

Les mesures sanitaires seront nombreuses, par ailleurs. Les utilisateurs devront désinfecter leur équipement et leurs bâtons avant et après leur activité, aucun partage d’équipement ne sera toléré.

L’achalandage au Complexe Thibault sera également amoindri par l’application de ces nouvelles mesures; ainsi, un maximum de 50 personnes sera toléré pour les patinoires Cadillac et Chevrolet, alors que seuls les utilisateurs pourront accéder à la petite patinoire GMC.

À noter que le restaurant Caffuccino est fermé jusqu’à nouvel ordre, et que l’accès aux tables du restaurant est désormais interdit. Aucun réseau wifi ni produits alcoolisés ne seront disponibles.

Enfin, les participants seront invités à quitter le Complexe Thibault 10 minutes après la fin de leur activité. Précisons aussi que les toilettes et les douches ne seront pas accessibles.

« Nous sommes fermés depuis le dimanche 15 mars dernier. Le temps de fermer, de nettoyer et on a officiellement fermé le 17 mars. Seul notre conseiller technique Simon Dion est resté sur place. On a gardé nos glaces jusqu’à la mi-avril. Maintenir des glaces en fonction, ça coûte cher; ça nous a permis de faire des inspections auprès des dalles, entre autres », a dit le coordonnateur du Complexe Thibault Robert Legault.

Le gouvernement du Québec a ensuite ouvert la porte aux sports intérieurs, le 17 juin, une réouverture permise à compter du 22 juin. Les employés du Complexe ont cependant eu besoin de deux semaines supplémentaires pour finir de préparer le centre pour accueillir les utilisateurs.

« On a démarré les compresseurs le 17 juin, mais on avait des rendez-vous pour faire peinturer et apposer les logos sur les glaces les 29 et 30 juin », a dit M. Legault.

« Avant de laisser les heures de glaces aux ligues récréatives, outre celles qui étaient déjà chez nous et qui nous avaient réservé des heures de glace, on a vérifié les demandes de nos écoles de hockey, l’Académie Phœnix, l’Académie CCM et Hockey Perfo, pour gardiens, et Patinage Estrie, qui vont faire tout leur camp d’été chez nous. Avec la fermeture de plusieurs arénas de la ville, on a une douzaine de nouveaux clients qui arrivent chez nous, en plus de nos clients existants, qui dans certains cas, ont augmenté leur nombre de séances. On devrait être occupé sept jours sur sept pendant tout l’été », a dit M. Legault.

La pandémie un dur coup

« On avait quand même passablement d’activités prévues en mai et en juin. Pas autant qu’en saison régulière, mais on avait un bel erre d’aller. On avait les camps printaniers de Hockey Sherbrooke, des tournois de hockey de printemps avec l’Académie du Phœnix, et un tournoi senior de gens du Saguenay. Et le tournoi Justin Lefebvre. Tout a été annulé », a dit Robert Legault.

« Pour imposer les bonnes règles sanitaires, on a posé des questions à notre association l’AQAIRS (Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives), surtout avec la règle qui accepte les rassemblements de 50 personnes et moins. Pour nous, c’est donc 50 personnes et moins par plateau, par glace », a dit Robert Legault.

Ce dernier confirme que les participants devront ajuster leur pratique, notamment à cause de l’accès refusé aux toilettes et aux douches.

« On avait le choix, on aurait pu fermer nos vestiaires, mais on voulait que nos participants puissent se changer. Mais pour le moment, et je dis bien pour le moment, il n’y a pas d’accès aux toilettes et aux douches. On se doute que ce n’est pas ce qu’il y a de plus plaisant pour les participants, mais on espère que les règles changeront rapidement. Il faut aussi comprendre qu’on a besoin de temps pour tout désinfecter après le passage de chaque participant. Dans les vestiaires, la distanciation pour les 17 ans et plus est établie à deux mètres, alors que pour les 16 ans et moins, elle est à un mètre. On a tout indiqué ça dans nos vestiaires », a poursuivi M. Legault.

Huit personnes de 18 ans et plus peuvent se changer dans les vestiaires réguliers. Des chaises ont été installées dans les couloirs également.

« Ce n’est pas tout le monde qui pourra entrer dans les vestiaires, en même temps, tant qu’il y aura la mesure de distanciation de deux mètres. »

À noter que les autres arénas de la Ville, comme Ivan-Dugré, ou Bromptonville, subiront des rénovations. Le Centre récréatif Rock Forest a été réquisitionné pour les camps de jours.

Du patinage artistique de même que l’école de hockey de Jacques Grégoire se dérouleront dès la semaine suivante à l’aréna de l’Université Bishop’s.